×
5 645
Fashion Jobs
ZAPA
Directeur de l'Offre Groupe (H/F)
CDI · PARIS
GROUPE JACQUES BOGART
Responsable International Cosmétiques (H/F)
CDI · PARIS
CABINET BENSON & WINCH
Responsable Des Opérations - Univers Luxe / Haut de Gamme - la Vallée Village
CDI · SERRIS
JUINJUILLET
Education And Retail Academy Director #Directeur de la Formation Internationale (H/F) #Cosmétiques de Luxe
CDI · LEVALLOIS-PERRET
SUD EXPRESS
Responsable Régional(e) Nord Est
CDI · REIMS
CONFIDENTIEL
Responsable Régional Nord-Ouest H/F
CDI · NANTES
IRO
Directeur Communication & Marketing Digital (H/F)
CDI · PARIS
APPROACH PEOPLE
Directeur Developpement Commercial (Agence Digitale) CDI
CDI · LYON
APPROACH PEOPLE
Directeur Developpement Commercial (Agence Digitale) CDI Basé à Lyon
CDI · PARIS
FASHION CONSULTING
Charge de CRM
CDI · PARIS
COURIR
International HR Business Partner - Paris - CDI - f/h
CDI · PARIS
GROUPE ARMAND THIERY
Chef de Produit/ Acheteur Textile CDD H/F
CDI · LEVALLOIS-PERRET
CAMAÏEU
Responsable Intégration H/F
CDI · ROUBAIX
CAMAÏEU
Responsable Intégration H/F
CDI · PARIS
CAMAÏEU
Chargé de Conversion H/F
CDI · PARIS
HERMES FEMME
Chef de Projet Maille PAP Femme
CDI · PANTIN
BEELINE CONCESSIONS
Human Resources Business Partner (H/F)
CDI · PARIS
CHANTAL BAUDRON S.A.S.
Directeur de Production H/F
CDI · BOURGOIN-JALLIEU
PIMKIE
Trade Coach Bretagne H/F
CDI · RENNES
APPROACH PEOPLE
Hrbp Retail Espagnol & Anglais Bilingue H/F
CDI · BAYONNE
TEAMINSIDE
Digital Project Manager - Luxe H/F
CDI · PARIS
HEMA FRANCE
Directeur Régional Paris - Idf H/F
CDI · PARIS
Publicités

LVMH a vu ses ventes bondir de 17 % dans la zone Asie (hors Japon) au premier trimestre

Par
AFP
Publié le
today 11 avr. 2019
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Paris, 11 avril 2019 (AFP) - Le géant du luxe LVMH, qui a publié mercredi des ventes trimestrielles en hausse 16 %, a précisé jeudi que ses ventes avaient bondi de 17 % dans la zone Asie, hors Japon, bien loin des craintes d'un ralentissement en Chine dû aux tensions commerciales avec les Etats-Unis.


L'actrice Emma Stone, égérie pour les sacs - Louis Vuitton


Mercredi soir, le groupe de Bernard Arnault avait fait état d'un chiffre d'affaires de 12,5 milliards d'euros pour les trois premiers mois de l'année, soit une croissance de 16 % en données publiées et de 11 % en données organiques.

Jeudi, à l'occasion d'une conférence téléphonique, LVMH a dévoilé ses performances par zones géographiques : l'Asie (hors Japon) a représenté 35 % de ses ventes mondiales au premier trimestre, soit une progression organique de 17 % sur un an.

Le Japon voit son chiffre d'affaires progresser de 9 %, les Etats-Unis de 8 % et l'Europe de 7 %.

Concernant sa marque-phare Louis Vuitton, qui a dépassé les dix milliards d'euros de ventes en 2018, « la demande, particulièrement en Chine, mais pas seulement en Chine, a été très forte », a résumé Jean-Jacques Guiony, directeur financier de LVMH, lors de la conférence téléphonique.

S'il a évoqué un « rapatriement du business » en Chine, Jean-Jacques Guiony a tenu à souligner qu'il s'était fait « aux dépens de marchés locaux » proches de la Chine comme Macao ou Hong Kong où a été observé « un ralentissement », mais pas aux dépens du marché européen où il y a « une stabilité de la croissance ».

Concernant plus spécifiquement la France, exposée depuis mi-novembre aux manifestations parfois violentes des « gilets jaunes », le directeur financier a fait état d'« un peu de pression » sur l'activité. « Nous sommes toujours dans le vert avec toutes les marques » du groupe dans l'Hexagone, a-t-il toutefois souligné.

En 2018, le numéro un mondial du luxe avait bouclé un exercice record, fort de ventes atteignant 46,8 milliards d'euros - dont 29 % en Asie, hors Japon - et d'un bénéfice net de 6,4 milliards.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.