×
Publicités
Par
AFP
Publié le
27 janv. 2021
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

LVMH affiche une "confiance prudente" après avoir limité la baisse de ses ventes en 2020

Par
AFP
Publié le
27 janv. 2021

Paris, 26 jan 2021 (AFP) - Le géant mondial du luxe LVMH a limité la baisse de ses ventes l'an dernier malgré la pandémie et dit aborder 2021 avec une "confiance prudente" en raison d'un contexte "qui reste incertain".


Louis Vuitton - Spring-Summer2021 - Womenswear - Paris - © PixelFormula



En 2020, le chiffre d'affaires du groupe français s'est établi à 44,6 milliards d'euros, en baisse de 17%, selon un communiqué publié mardi. Son bénéfice net a quant à lui reculé de 34% à 4,7 milliards d'euros. Le numéro un mondial du luxe fait état d'un "impact de la crise sur l'évolution des ventes partout dans le monde, avec cependant un second semestre marqué par une forte reprise en Asie, en croissance à deux chiffres, et une amélioration sensible des tendances aux Etats-Unis et au Japon".

Sans dévoiler de chiffres précis, LVMH indique également avoir enregistré une "forte accélération des ventes en ligne, compensant en partie l'effet sur les ventes de la fermeture des boutiques sur plusieurs mois". Son PDG Bernard Arnault a salué "une résistance remarquable face à la crise sanitaire sans précédent que le monde traverse".

C'est avec une "confiance prudente" que LVMH dit aborder 2021, s'estimant "fort de la grande réactivité de ses équipes, de leur esprit entrepreneurial et de la bonne répartition entre ses différents métiers et les zones géographiques où il opère", selon son communiqué.

Comme en 2019 où il avait enregistré une année record, le groupe aux quelque 75 "maisons" (Louis Vuitton, Dior, Guerlain, Fendi, Dom Pérignon ou encore Bulgari) a vu ses performances tirées par sa division-phare Mode et Maroquinerie, dont les ventes reculent de seulement 3% en 2020.

Du côté de la Distribution sélective (Sephora, DFS), deuxième pôle d'activité du groupe, les ventes reculent de 30%.

La division des Vins et Spiritueux voit son activité reculer de 14%. "Le cognac Hennessy enregistre une forte reprise depuis juin, tirée par la demande aux Etats-Unis, en particulier", est-il précisé.

Concernant le champagne - LVMH détient entre autres les maisons Dom Pérignon, Moët & Chandon, Mercier, Krug, Ruinart ou encore Veuve Clicquot - "après une baisse sensible des volumes au second trimestre, l'activité connaît une amélioration des tendances au second semestre, en particulier aux Etats-Unis".

 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.