×
Publicités
Publié le
1 sept. 2022
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

LVMH confie le marché clé de l’Asie du Nord à Michael Schriver

Publié le
1 sept. 2022

Alors que le marché chinois ralentit et a pénalisé notamment les derniers résultats semestriels des maisons de mode, LVMH annonce une nomination stratégique dans la région. Michael Schriver, actif depuis près d’un quart de siècle auprès du géant français, devient président de LVMH Group Asie du Nord.


L'immense pop-up store ouvert en mai par Dior à Séoul - © Kyungsub Shin


"Dans son nouveau rôle, il aura la responsabilité de l’ensemble des activités du groupe en Grande Chine et en Corée du Sud", indique la société dans un communiqué. "C'est un très bon moment pour avoir une vue d'ensemble de nos activités, et dessiner les stratégies qui guideront notre développement. Cela est d'autant plus vrai compte tenu des difficultés à voyager dans ces zones géographiques en ce moment", poursuit-elle. 

Cette dernière se réjouit en particulier de pouvoir bénéficier des profondes connaissances de Michael Schriver sur la région. "Il a vécu la croissance et la transformation rapides de l'Asie au fil des ans et a développé une compréhension intime du consommateur, de la distribution et de l'environnement commercial au sens large", note-t-elle.

Après vingt ans de carrière au sein de la chaîne américaine Macy’s, l’homme a rejoint en 1998 le groupe LVMH en intégrant son enseigne duty-free DFS. Il a débuté dans la division de Hawaï pour occuper quatorze ans plus tard le poste de directeur des opérations (COO). En 2014, il quitte DFS pour devenir président Asie du nord chez Louis Vuitton. Il a aussi officié récemment chez Tiffany & Co. 

Michael Schriver travaillera avec les équipes des différentes maisons de LVMH "apportant une perspective à l'échelle du groupe sur les stratégies en termes de connexion avec les consommateurs de la Gen Z, de distribution et développement des infrastructures, d’opportunités d'organisation. Cette perspective plus large aidera chaque maison à affiner ses propres choix et à maximiser le potentiel et la désirabilité à long terme, souligne le groupe.

L’actuel président de LVMH Grande Chine, Andrew Wu, et le président de LVMH pour la Corée du sud Ouk Cho, restent en place et rendront compte directement à Michael Schriver. Ce dernier opèrera aussi en étroite collaboration avec Roula Rozakeas, vice-présidente sénior, ressources humaines pour l’Asie Pacifique.

Avec l’arrivée de ce manager très expérimenté en Asie dans un rôle de superviseur, le numéro 1 mondial du luxe espère regagner du terrain dans la région. Au premier semestre, ses ventes n’ont progressé que de 1% en Asie (hors Japon), qui représente 32% de son chiffre d'affaires total. Après avoir augmenté de 8% au premier trimestre, elles ont fléchi de 8% entre avril et juin. Et sur la seule Chine, qui pèse selon les analystes près de 20% sur le total de ses ventes, le chiffre d’affaires a dégringolé de plus de 10%.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com