×
Publicités
Par
Reuters
Publié le
17 sept. 2020
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

LVMH demande à la justice du Delaware de ne pas statuer en urgence sur la demande de Tiffany

Par
Reuters
Publié le
17 sept. 2020

Le groupe LVMH a annoncé jeudi avoir déposé ses conclusions devant le tribunal du Delaware auquel il demande de rejeter la requête du joaillier américain Tiffany.


LVMH adoucit sa communication envers la justice américaine ce jeudi - Reuters



Tiffany a porté plainte dans cet Etat de la côte Est américaine, où la société est enregistrée, afin de contraindre LVMH à finaliser l’opération de rachat estimée à 16,2 milliards de dollars (13,7 milliards d’euros) et réclame un verdict avant le 24 novembre, soit la date limite de finalisation de l’accord. Selon Tiffany, le groupe français s'évertue à déroger à ses engagements.

Dans son communiqué, LVMH dit avoir demandé au tribunal de rejeter la demande de Tiffany “de statuer dans un délai si court qu’il serait incompatible avec une administration de la justice dans la sérénité”.

“En demandant à la justice de statuer en urgence - et en communiquant de manière aussi fébrile que précipitée -, les dirigeants de Tiffany n’ont pour objectif que d’éviter d’avoir à répondre, notamment devant leurs actionnaires, de leur mauvaise gestion et de voir leurs arguments contre LVMH tomber les uns après les autres”, ajoute le géant français du luxe.

 

© Thomson Reuters 2020 All rights reserved.