×
Publié le
28 nov. 2018
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

LVMH double en 2018 les projets financés avec son "fonds carbone"

Publié le
28 nov. 2018

LVMH confirme son engagement en faveur de la protection de l’environnement. Le groupe de luxe de Bernard Arnault, qui détient notamment Louis Vuitton, Christian Dior, Celine ou encore Guerlain et Sephora, annonce avoir financé 112 projets de maîtrise et de réduction des émissions CO2 grâce à son fonds carbone interne, contre 64 projets en 2017.


Avec son fonds carbone, le groupe de luxe veut réduire son impact sur l'environnement - lvmh.fr


Le fonds carbone LVMH a été lancé en 2016 et est approvisionné grâce aux contributions des maisons, « taxées » en fonction des émissions de gaz à effet de serre générées par leurs activités, sur leurs sites de production comme dans leurs magasins. Les sommes récoltées sont ensuite affectées à des projets destinés à réduire l'empreinte carbone du groupe, par exemple des structures pour produire des énergies renouvelables.

L’an dernier, le numéro un mondial du luxe s’était engagé à doubler ses objectifs en doublant le prix carbone par tonne de CO2 émise, passé de 15 à 30 euros, demandé à titre de contribution auprès des maisons du groupe. Cela a permis à LVMH de récolter 11,3 millions d’euros en 2017, ce qui signifie, selon le prix de la contribution établi, que les griffes de LVMH ont produit plus de 376 000 tonnes équivalent CO2 en termes de gaz à effet de serre.

Or, cette somme a été investie dans 112 projets générant une réduction de CO2 beaucoup plus limitée... En 2018, ces projets ont en effet permis « d’éviter l’émission de près de 2 500 tonnes de CO2 équivalent par an (sur la durée de vie des équipements installés cette année) ; soit l’équivalent des émissions annuelles de 1 600 ménages européens », indique le groupe dans son communiqué. Autrement dit, le chemin est encore long à parcourir pour que LVMH puisse diminuer radicalement son impact sur l'environnement. Même s'il faut signaler que ses émissions de CO2 ont régressé par rapport à l'année précédente.

Cette initiative s’inscrit dans la politique environnementale du groupe via son programme LIFE 2020 (LVMH Initiatives For the Environment), dont l’un des objectifs est de réduire de 25 % ses émissions de CO2 d’ici à 2020. L'idée est de suivre les directives qui avaient été lancées en 2015 lors de la conférence COP21 à Paris pour lutter contre le changement climatique.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com