×
Publicités
Publié le
8 nov. 2022
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

LVMH Métiers d’Art ouvre une filiale au Japon

Publié le
8 nov. 2022

Après s’être renforcé en Europe avec deux récents investissements au sein des spécialistes italiens du cuir Ally Projects et Robans, LVMH Métiers d’Art poursuit son expansion en Asie. La division du géant du luxe qui agrège ses fournisseurs spécialisés dans les matières premières d’exception inaugure une structure au Japon consacrée au développement des savoir-faire de ce pays. L’entité, qui sera dirigée par Emina Morioka, veut ainsi "enrichir son réseau international avec un pays exceptionnel reconnu pour son artisanat et ses savoir-faire ancestraux de très haute qualité".

Emina Morioka a été placée à la tête de la division Métiers d'Arts au Japon - LVMH


Agée de 40 ans, la manager affiche une double culture japonaise et française, puisqu’elle s’est formée dans l’Hexagone, notamment à l’École Normale Supérieure de Paris Ulm, avant de revenir dans son pays, où elle a intégré la filiale nippone des marques horlogères et joaillières de LVMH, travaillant en particulier à la direction marketing et communication de TAG Heuer. Elle œuvrait récemment à la direction de la stratégie de LVMH. "Emina sera déterminante pour renforcer les connexions entre nos cultures, mettre en avant les talents japonais et tisser les liens nécessaires entre eux et nos maisons et plus généralement notre industrie", souligne Matteo De Rosa, le directeur général de LVMH Métiers d’Arts.

"Cette décision renforce les liens forts, déjà existants et anciens, entre nos maisons et le tissu artistique et artisanal japonais avec lequel nous travaillons depuis de nombreuses années", commente dans un communiqué le président de LVMH Japon, Norbert Leuret. "LVMH Métiers d’Art Japon aura à cœur de préserver et valoriser ces savoir-faire, tout en leur donnant un meilleur accès aux grandes maisons de luxe, souvent européennes", renchérit Jean Baptiste Voisin, président de LVMH Métiers d’Art et directeur de la Stratégie du groupe.

Centrée sur les filières du cuir, des peaux exotiques et du métal, cette division a été créée par le groupe de luxe en 2015 pour se doter d’un "corps de métier unique au monde" et pèse aujourd’hui près de 500 millions d’euros de chiffre d’affaires. Elle a investi notamment dans la filière du cuir, de l’élevage avec son partenaire Domaine des Massifs au tannage et à la finition avec les Tanneries Roux, l’italienne Masoni et l’espagnole Riba Guixà, et jusque dans la façon pour le prêt-à-porter en cuir avec Robans.

Elle peut compter pour les peaux exotiques sur la tannerie Heng Long, basée à Singapour et en Italie, et pour le métal sur les manufactures italienne Renato Menegatti, taïwanaise GBJM et sur le fabricant français de bijoux et accessoires métalliques Jade.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 FashionNetwork.com