×
Publicités

LVMH s'engage sur la biodiversité avec l'Unesco

Publié le
today 14 mai 2019
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Les grands groupes de luxe multiplient les annonces en matière de développement durable. Alors que Kering a publié lundi ses premiers standards concernant le bien-être animal, c’est au tour de LVMH d’afficher son engagement. Ce dernier annonce un partenariat de cinq ans avec l'Unesco pour soutenir son projet « L’Homme et la biosphère » (MAB), un programme scientifique intergouvernemental visant à réduire la perte de biodiversité et d’en traiter les aspects écologiques, sociaux et économiques.
 

Antoine Arnault, administrateur du groupe LVMH et Audrey Azoulay, directrice générale de l’Unesco - © Gabriel De La Chapelle


Dans le cadre de cet accord, le groupe de luxe piloté par Bernard Arnault sera présent aux côtés de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture lors des événements internationaux majeurs à venir ces deux prochaines années, parmi lesquels la 15ème Conférence des Parties (COP15) à la Convention sur la Diversité Biologique, prévue en novembre 2020 à Kunming, en Chine.
 
Le programme MAB rassemble plusieurs disciplines (sciences exactes et naturelles, sciences sociales, économie et éducation) destinées à améliorer les environnements humains et préserver les écosystèmes naturels, encourageant notamment les approches novatrices et s’appuyant sur un vaste réseau d’acteurs, ainsi que sur 686 réserves de biosphère, réparties dans 122 pays.

Grâce à ce réseau, LVMH et ses maisons pourront bénéficier de l’expertise scientifique de l’Unesco dans leurs programmes de sourcing de filières durables. « Ce partenariat facilitera également la mise en place de solutions innovantes dans la gestion durable des ressources naturelles et l’identification des produits et nouveaux marchés fondés sur la qualité et la traçabilité des matières », souligne la société dans un communiqué.
 
De son côté, le groupe participera aux projets de recherche scientifique soutenus par le MAB, mettant à contribution certaines de ses infrastructures pour la mise en place de sites pilotes dans le domaine de la conservation et de l’utilisation responsable de la biodiversité sur le long terme.
 
Ce partenariat renforce l’engagement de LVMH sur les questions de développement durable, formalisé à partir de 2012 dans son programme LIFE (LVMH Initiatives For the Environment) autour de quatre objectifs communs : améliorer d’ici à 2020 la performance environnementale de 100 % de ses produits ; être encore plus attentif à la traçabilité et à la conformité des matières premières utilisées en déployant les meilleurs standards dans 70 % des chaînes d’approvisionnement en 2020, pour arriver à 100 % en 2025 ; réduire les émissions de CO2 liées aux consommations d’énergie de 25 % d’ici à 2020 par rapport à 2013 ; pour chacun de ses sites (industriels, administratifs et magasins), améliorer d’au moins 10 % les indicateurs clés de l’efficacité environnementale.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com