×
Publicités
Publié le
3 oct. 2022
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Lycra s'associe à Qore pour la conception d'un élasthanne biosourcé

Publié le
3 oct. 2022

Le groupe Lycra annonce son rapprochement avec l'entreprise Qore, joint-venture entre l'américain Cargill et l'allemand Helm, afin de pouvoir utiliser sa technologie Qira. Grâce à ce composant présenté comme "la nouvelle génération de 1,4-butanediol (BDO) fabriqué par la fermentation de sucres d'origine végétale", Lycra veut lancer la "première production commerciale à grande échelle au monde d'élasthanne d'origine biosourcée".


Julien Born (à gauche), PDG de The Lycra Company, et Jon Veldhouse, PDG de Qore LLC, - Lycra/Qore


La fibre Lycra entend atteindre via ce rapprochement les 70% de matières premières renouvelables. Ce qui, indique le groupe, permettrait de réduire de 44% l'empreinte carbone par rapport à un produit équivalent réalisé à partir de ressources fossiles.

La production de la fibre Lycra intégrant Qira sera produite à compter de 2024 sur le campus de biotechnologies de Cargill à Eddyville, dans l'Iowa.

La première génération de cette future fibre sera notamment composée de matières issues de maïs à usage industriel, cultivés dans l'Iowa. Une ressource dont les deux entreprises pointent qu'elle est annuellement renouvelable, contrairement aux ressources limitées d'hydrocarbures.

Surtout, Lycra souligne que le futur matériau ne changera en rien les performances de sa fibre.

"Dans le cadre de nos objectifs en matière de développement durable, nous sommes attachés à fournir des produits qui favorisent une économie circulaire, tout en aidant nos clients dans les secteurs de l'habillement et de l'hygiène à réduire leur empreinte", explique le dirigeant de Lycra Company, Julien Born.

Pour le PDG de Qore, Jon Veldhouse, ce partenariat "démontre que Qira permet de remplacer directement le BDO traditionnel et améliore par conséquent nettement l’empreinte écologique des fibres".

Cette annonce intervient au cours d'une année complexe pour le groupe The Lycra Company, qui est passé au printemps sous contrôle des créanciers de son ancien propriétaire, le conglomérat chinois Shandong Ruyi Technology Group. Il y a un an, l'entreprise nouait un partenariat avec le spécialiste de l'innovation textile Heiq pour intégrer les propriétés antivirales et rafraîchissantes des tissus Heiq à ses propres matières.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 FashionNetwork.com