Lyon : le quartier commercial Grolée-Carnot présente enfin un nouveau visage

Sur la presqu’île de la capitale des Gaules, une zone composée d’immeubles haussmanniens devrait bientôt reprendre sa vie commerciale. Le quartier Grolée-Carnot, situé dans le 2e arrondissement de Lyon, verra 80 % de ses cellules occupées par des enseignes d’ici la fin de l’année. Une annonce faite par Firce Capital, qui tente de commercialiser depuis 2013 ces 18 000 mètres carrés de boutiques, pour le compte du fonds souverain d’Abu Dhabi.


La boutique lyonnaise se déploiera sur deux étages - Uniqlo

L’arrivée du Japonais Uniqlo sur 1 000 mètres carrés, qui se déploiera pour la première fois à Lyon, signe ce renouveau. « Sur les 26 cellules à louer, 21 sont déjà signées et 10 sont ouvertes au public, détaille Christophe Fournage, président de Firce Capital. Il reste cinq magasins à louer, dont trois font l’objet d’une négociation de bail avancée ». Grolée-Carnot se distingue par des surfaces à louer de grande taille (de 50 à 2 500 mètres carrés), puisqu’une quarantaine d'emplacements étaient cités en 2012. Des locaux ont ainsi été mutualisés. Dans ces grands volumes sont déjà installés Sephora, Hema ou Naturalia.


Sephora s'est installé au 53, place de la République - Sephora

Le processus de commercialisation a pris du retard puisque Firce Capital prévoyait initialement la finalisation du projet en 2015 : celui-ci se concrétise finalement deux ans plus tard. « Négocier et valider la locomotive du quartier, à savoir Uniqlo, a mis beaucoup plus de temps que prévu, justifie le dirigeant, ce qui a retardé de fait la commercialisation des autres surfaces. La lourdeur des démarches administratives a également ralenti les différentes procédures ». La zone, rattachée à l’Hôtel-Dieu, nécessite par exemple l’aval des Bâtiments de France. « Toutes les surfaces auront trouvé preneur d’ici fin 2017. Certaines nécessiteront des travaux, donc on peut estimer que 80 % des boutiques seront bel et bien ouvertes à cette date. »


Croisement des rues Grolée et Carnot - Google Street View

Les rues Grolée et Carnot accueillent une offre lifestyle, accessible, mêlant habillement, mais aussi décoration, sport et restauration. Sont installées (ou en cours d’aménagement) les enseignes Lepape, Bialetti, Hard Rock Café, BeBike, SoFoot, La Redoute Interiors et le nouveau format de Courir, baptisé Wood Concept.

« Notre stratégie est de ne pas cannibaliser l’offre des artères adjacentes, en attirant pour cela des marques qui ne sont pas encore présentes à Lyon. La rue Edouard Herriot étant orientée haut de gamme, alors que des enseignes de prêt-à-porter mass market sont aussi présentes non loin de là », précise Christophe Fournage. Le quartier se démarque avec les premières boutiques lyonnaises de Women Secret, Miliboo, Flying Tiger Copenhagen et Bleu comme Gris. De quoi susciter la curiosité des habitants de la métropole. Par ailleurs, Firce Capital révèle être en négociations avancées pour implanter le nouveau concept urbain de Decathlon, testé en premier lieu à Paris, dans la rue du Commerce.


Vue aérienne du quartier -Visuel du site MyPresqu’île, la structure de management du centre-ville de Lyon (partenariat public/privé)

Rappelons que le feuilleton commercial de Grolée-Carnot dure depuis plusieurs années. Tout un lot d’immeubles avait été vendu par la ville de Lyon en 2004 à un fonds américain, avant de passer de mains en mains sans que son renouveau se concrétise. Un précédent propriétaire avait tenté d’emprunter la voie du luxe et n’avait pas abouti. Depuis 2013 et la prise contrôle du fonds souverain d’Abu Dhabi, et l’arrivée de Firce Capital côté gestion, 20 millions d’euros ont été investis pour son réaménagement. « Dans quelques années, je suis persuadé que Grolée-Carnot sera le quartier commercial le plus prisé de la presqu’île », conclut le dirigeant. Mais il y a concurrence, puisque cette longue bande urbaine abrite plusieurs projets commerciaux d’envergure comme la réhabilitation de l’Hôtel-Dieu ou le centre commercial Confluence.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterMode - DiversArt de vivre - DiversDistributionBusiness
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER