×
6 998
Fashion Jobs
GALERIES LAFAYETTE
Juriste Contrats Fournisseurs H/F
CDI · PARIS
VAN CLEEF & ARPELS
Chef de Projet CRM
CDI · PARIS
VAN CLEEF & ARPELS
Chef de Projet Digital
CDI · PARIS
YVES SAINT LAURENT SAS
Saint Laurent Business Analyst Operations H/F
CDI · PARIS
HERMES
CDI – Responsable de Zone Junior Asie du Sud – Chapeaux Gants (H/F)
CDI · LE PRÉ-SAINT-GERVAIS
BALENCIAGA S.A.S.
Balenciaga – e- Commerce Buyer Rtw (F/H)
CDI · PARIS
BALENCIAGA S.A.S.
Balenciaga - HR Strategic Project Manager (f/m)
CDI · PARIS
CALZEDONIA
Animateur Régional Des Ventes (H/F) - CDI - Sud Ouest
CDI · MONT-DE-MARSAN
CALZEDONIA
Animateur Régional Des Ventes (H/F) - CDI - Sud Ouest
CDI · ANGLET
CALZEDONIA
Animateur Régional Des Ventes (H/F) - CDI - Sud Ouest
CDI · PAU
CALZEDONIA
Animateur Régional Des Ventes H/F - CDI - Paris/Idf
CDI · PARIS
CAROLL
E-Shop Manager (H/F)
CDI · PARIS
GALERIES LAFAYETTE
Gestionnaire Marchandise Beauté H/F
CDI · PARIS
UNIQLO
Agent de Sécurité et de Prevention Des Pertes
CDI · LYON
OFFICINE GÉNÉRALE
Responsable de Production
CDI · PARIS
RMS
Responsable de Secteur Bretagne - H/F - Cosmétique Végétale
CDI · RENNES
IZAC
Animateur Regional H/F
CDI · PARIS
LUXURY OF RETAIL
Animateur Réseau Pharmacie - Lyon- CDI - 35h- H/F
CDI · LYON
GANT FRANCE
Contrôleur de Gestion - Anglais Courant H/F
CDI · PARIS
STORE & SUPPLY
Account Manager E-Commerce
CDI · LEVALLOIS-PERRET
HERMES
CDI - Prévisionniste Bijouterie Fantaisie (H/F)
CDI · LE PRÉ-SAINT-GERVAIS
HERMES
CDI - Chef de Produit Junior Chapeaux & Gants Homme (H/F)
CDI · LE PRÉ-SAINT-GERVAIS
Publicités
Par
AFP
Publié le
6 janv. 2013
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Madagascar privé du statut de partenaire commercial privilégié des USA

Par
AFP
Publié le
6 janv. 2013

ANTANANARIVO, 05 jan 2013 (AFP) - Les Etats-Unis ont décidé de maintenir en 2013 la suspension de Madagascar de l'Agoa (African Growth and Opportunity Act, loi qui permet aux pays africains d'exporter aux Etats-Unis sans taxe), en raison du non-respect de la démocratie et des droits de l'homme dans la Grande Ile, a-t-on appris samedi auprès de l'Ambassade américaine.

"Madagascar ayant manqué à restaurer la démocratie, à respecter les traités internationaux sur les droits de l'homme, et à traiter les violations graves de l'état de droit, le Président Barack Obama a décidé de ne pas restaurer l'éligibilité du pays pour les avantages prévus par l'Agoa au titre de l'année 2013", a indiqué l'Ambassade américaine dans un communiqué parvenu samedi à l'AFP.

Après le renversement du président Marc Ravalomanana par Andry Rajoelina en mars 2009, les Etats-Unis avaient immédiatement qualifié le changement de régime de "coup d'Etat". Pour sanctionner un gouvernement jugé "illégitime", les Etats-Unis avaient alors exclu la Grande Ile de la zone franche Agoa dont elle faisait partie depuis 2001 et qui lui avait permis de développer rapidement le secteur textile.

Après plus de trois ans d'un régime de transition non-élu, les Etats-Unis continuent de s'inquiéter de la dégradation des droits de l'homme et de la gouvernance à Madagascar. "Les récents actes visant à restreindre la liberté de la presse, (...) les détentions depuis 2009 des ennemis politiques sans procès ni procédure normale (...) indiquent clairement que la situation des droits de l'homme ne s'est pas améliorée à Madagascar", dénonce le communiqué.

L'Agoa a été mis en place en 2000 pour ouvrir le marché américain aux exportations africaines.

A la suite de l'exclusion de Madagascar en 2009, le secteur textile du pays a été fortement touché. De nombreuses entreprises ont dû fermer et plusieurs milliers de Malgaches ont perdu leur emploi. L'industrie textile malgache, qui représentait en 2009 42% des exportations de la zone Océan indien, est tombée à moins de 10% en 2010, selon des chiffres de la Banque Mondiale.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.