×
Publicités
Publié le
8 sept. 2021
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Made in France: Lemahieu lance un fil issu de ses chutes de coton

Publié le
8 sept. 2021

Avec "Puure", l'industriel Lemahieu entend réduire le gaspillage de fibres en proposant une gamme de fils réalisés à partir des chutes de ses ateliers. Une solution développée avec l'entreprise espagnole Ferre, qui sera présentée sur le salon Made in France (les 8 et 9 septembre à Paris), et qui s'inscrit dans la volonté durable de l'entreprise, qui livre son premier bilan carbone et entend décrocher la certification Gots pour ses produits.


le fil Puure est réalisé via l'entreprise espagnole Ferre - Lemahieu



Cette première version, "Puure 01", se compose à 33% de coton recyclé, auquel s'ajoute 33% de coton bio, et 33% de tencel (fibre cellulosique obtenue à partir de pulpe de bois). "Ce fil sera exclusif à Lemahieu, et nous comptons le proposer à nos clients qui sont en quête de davantage de circularité", indique à FashionNetwork.com Alexandre Julienne, responsable de l'offre en marque blanche de Lemahieu, qui depuis 2019 peut se revendiquer du label EPV (entreprise du patrimoine vivant).

L'entreprise affiche sur son exercice clos fin juin un chiffre d'affaires de 8,1 millions d'euros, contre 5,7 millions lors de sa reprise en septembre 2018 par Martin Breuvart et Loïc Baert. Fort de 65 ans d'existence, le bonnetier nordiste de Saint-André-lez-Lille opère à ce jour à 65% en marque blanche, pour des clients comme Le Slip Français, 1083, le Bourget, Arthur, Archiduchesse, Dagobert, ou encore la boutique officielle de l'Elysée. Les difficultés rencontrées par la marque propre Hekla, destinée à la grande distribution, ont coïncidé avec la montée en puissance de la production à la demande.

Aujourd'hui, l'activité de l'entreprise tourne à 35% autour des sous-vêtements/box, à 30% autour des tee-shirts et hauts, et à 35% autour d'une dizaine de marques de culottes menstruelles. "C'est un marché qui n'existait pas encore il y a trois ans", rappelle Martin Breuvart, président de Lemahieu. "Il y a là une vraie rupture, avec un produit qui incarne les enjeux que sont l'emploi, l'environnement, l'inclusivité…"

Pour produire, la structure a en quatre ans vu passer ses effectifs de 90 à 135 salariés. Embauches auxquelles il faut ajouter les nombreux départs en retraite qui sont intervenus, posant le défi de trouver des personnes formées à la confection. "Nous avons été obligés de former en interne", indique Martin Breuvart, qui explique que des sessions de 800 heures ont été proposées par promotions de douze. Une cinquantaine de personnes ont ainsi été formées en 2020.

Une année de crise dont Lemahieu n'aurait pas souffert, selon son président, qui rappelle la mobilisation autour des "Masques du Nord" et "Souffle du nord" pour équiper le CHU de Lille en masques de protection. La suite logique d'une approche responsable inscrite depuis 2018 dans l'ADN de l'entreprise, qui vient d'effectuer son premier bilan carbone, affichant 5kg d'émissions par article contre 10 à 16kg pour la concurrence asiatique. D'ici 2030, Lemahieu entend s'inscrire dans la neutralité carbone.


Lemahieu



Les ambitions durables ne s'arrêtent pas là: faisant déjà appel à des fils en coton certifiés Oeko-tex (standard 100) et Gots (global organic textile standard), l'entreprise entreprend aujourd'hui de faire certifier Gots ses produits eux-mêmes. Projet aidé par les certifications déjà décrochées comme Origine France Garantie et France Terre Textile.

"Notre objectif est de pouvoir produire pour des marques engagées et précurseures sur l'environnement", résume Martin Breuvart, qui précise que l'entreprise attend de pied ferme la possibilité d'utiliser du lin français désormais filé dans l'Hexagone plutôt qu'en Pologne. Ou de pouvoir intégrer les étapes des teintures et de l'impression grâce à l'Atelier Agile, qui se prépare actuellement à Roubaix.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com