×
Publicités
Publié le
24 mars 2022
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Made in France Première Vision réunit la filière dans un contexte délicat

Publié le
24 mars 2022

Après deux éditions décalées tenues en septembre 2020 et 2021, le rendez-vous parisien des façonniers tricolores retrouve son calendrier ordinaire, avec une édition les 30 et 31 mars au Carreau du Temple (Paris IIIe). Cent-huit entreprises sont attendues, dont quinze nouvelles venues, dans une période où de nouveaux défis ont succédé à la crise sanitaire.


Made in France Première Vision



L'offre de cette session se composera principalement de confectionneurs et spécialistes du tricotage, avec 52 entreprises, auxquelles s'ajoutent dix-sept spécialistes des matières premières (tissus, cuirs…). Ont également répondu présent des fabricants d'accessoires, spécialistes des composants (boutons, zips…), ennoblisseurs et outils de technologies créatrices, sans oublier organisations professionnelles, de formation et de labellisation, et autres prestataires de services.

Préalablement à cette édition, l'organisateur Première Vision a commandité une enquête remettant en perspective le poids de la production locale dans les critères d'achat des consommateurs. Le sondage menée par Opinionway montre ainsi que 62% des Français ont acheté un produit textile Made in France durant l'année écoulée, tandis que 82% du panel estiment que marques et collections Made in France sont synonymes de qualité.

Le grand rendez-vous de la filière textile française sera une nouvelle fois le cadre de conférences et table-rondes portant sur les grands enjeux du moment, avec "Les Rencontres du Made in France". Seront ainsi abordés les fondements futurs du Made in France, le poids des notions d'authenticité et de transparence, les opportunités de la RSE, ou les stratégies pour les marques de créations françaises. L'intelligence artificielle sera abordée au travers du programme TexIA piloté par R3iLab et Cap Digital, qui seront respectivement représentés par Paul de Montclos (Garnier-Thiebaut, France Terre Textile) et Antoine Allard, en compagnie de la professeure Christine Balagué.

Parmi les différents intervenants sont attendus Guillaume Gibault (Le Slip Français, Façon de Faire), Karine Leclercq Margraff (Institut national des métiers d'art), Gilles Attaf (Origine France Garantie) et Sylvie Chailloux (Groupement de la Fabrication Française, Union françaises des industries mode/habillement). Ainsi que des représentants de Chargeurs, Kidur, Les Ateliers Réunis, Tricoterie du Val de Saire, La Chaussette de France, Ecoeff Lab, Bureau Veritas, Getex, Ghunter, ATXI et Steven Passaro.


Made in France Première Vision



Made in France Première Vision s'inscrit par ailleurs dans la campagne Savoir Pour Faire qui vise à attirer quelque 10.000 personnes par an vers les métiers techniques du textile. Une campagne initiée avant-crise par le Comité Stratégique de Filière (CSF), et qui prend une importance croissante à l'heure où cette filière se trouve confrontée au défi d'une relance contrariée.

Une reprise qui reste en effet freinée par les importants coûts de transports, que la guerre en Ukraine n'a fait que renforcer. A cela s'ajoute l'impact des coûts énergétiques, avec un nombre croissant d'entreprises françaises et européennes évoquant une possible suspension d'activité face à des coûts devenus intenables. Sujets qui seront, à n'en pas douter, au cœur des discussions sur cette nouvelle édition.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com

Tags :
Salons