Maison Ernest offre une seconde boutique parisienne à ses souliers féminins

C’est une maison historique de la chaussure féminine, réputée pour ses talons vertigineux, qui a ouvert les portes de sa nouvelle boutique au 16, rue du Cherche-Midi, dans le VIème arrondissement parisien. Loin de l’effervescence de Pigalle, la marque fondée en 1904 par Enerst Amselle a jeté son dévolu sur le quartier de Saint-Germain-des-Près pour installer son second point de vente, ouvert depuis fin février sur une trentaine de mètres carrés.


La boutique Maison Ernest de la rue du Cherche Midi reprend les codes du magasin historique de la marque - DR

Depuis le début du XXème siècle, Maison Ernest fait face au Moulin Rouge. Sa boutique du 75, boulevard de Clichy voit défiler depuis des décennies les danseuses des cabarets parisiens qui viennent s’y chausser dans une atmosphère feutrée, où les rideaux de velours rouge rencontrent le bois laqué et le métal doré.

« Après la boutique rive droite, datant de 1904 à l’instar de la marque, j’avais envie d’insuffler notre glamour enflammé et sensuel Rive gauche », explique Isabelle Bordji, directrice artistique de Maison Ernest qui a acquis la marque en 2012 et tporpose ses collections sur son site internet.
 
Les modèles phares de Maison Arnest se nomment Damnation, un escarpin de cuir noir vernis muni d’un bijou à cheville en or (495 euros), ou encore Flavien des nu-pieds vertigineuses (425 euros). La marque, qui réalise une très grande majorité de ses ventes en France où elle est présente en multimarques dans une poignée d'adresses comme les Galeries Lafayette Haussmann, serait de plus en plus demandée à l’international et notamment en Russie.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com

Luxe - ChaussuresDistributionBusiness
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER