×
Publié le
27 avr. 2021
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Maje se lance dans la location de ses tenues festives

Publié le
27 avr. 2021

La location de vêtements, présentée comme un des axes de travail pour imaginer une mode circulaire, a commencé à séduire plusieurs acteurs traditionnels du prêt-à-porter. Car outre les sites spécialisés, comme Rent the Runway, Le Closet ou encore Une Robe Un Soir, des marques et enseignes comme Ba&sh, Bocage et H&M (à Stockholm) ont décidé de tester ce principe. Cette saison, c'est Maje qui s'y attèle: la griffe féminine du groupe SMCP lancera en juin un service de location de tenues de soirée depuis son e-shop, qui sera épaulé au démarrage d'un magasin éphémère parisien.


Il sera possible de louer une tenue de fête signée Maje durant quelques jours, ou de l'acheter au bout du compte. - Maje


Le constat de départ? "Saison après saison, nous écoutons celles qui veulent se changer souvent sans pour autant remplir leur dressing de pièces qu’elles ne porteront qu’une fois", introduit Maje, qui tient aussi là l'opportunité de faire vivre ses stocks dormants. Émanant de collections en cours ou de précédentes saisons, ce sont les pièces les plus habillées, robes de cérémonie, tenues festives et travaillées, qui font partie des articles disponibles à la location. Via un espace dédié sur son site Web, la cliente pourra sélectionner un ou plusieurs looks, puis se le(s) faire livrer à domicile, en plusieurs tailles s'il le faut. Le coût de location démarre à 20 euros par jour.

Préférant créer sa propre plateforme de location, la marque fondée en 1998 par Judith Milgrom entend s'assurer "de la qualité du service" et indique que tous les vêtements loués seront nettoyés par son service de pressing écoresponsable, utilisant des emballages réutilisables. En outre, si une cliente préfère finalement conserver la robe louée, il sera possible de l'acheter, et ce à prix réduit.

Pour souligner cette nouvelle initiative, s'inscrivant dans la démarche RSE "Dream Tomorrow" de Maje, un pop-up store ouvrira ses portes en juin durant quelques semaines au 19 rue Montmartre, dans le IIe arrondissement de Paris.

La griffe, qui s'appuie sur un parc de 596 points de vente dans 40 pays, a généré 336,8 millions d'euros de ventes en 2020 (-23%), au sein d'un groupe (Sandro, Maje, Claudie Pierlot, De Fursac) qui a vu son activité reculer de 22,9% l'an dernier, à 873 millions d'euros. Sur le premier trimestre 2021, dont les résultats viennent d'être publiés, Maje enregistre un rebond d'activité de l'ordre de 6,1% en organique.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com