Mammut prend des mesures fortes en matière environnementale

La marque de montagne suisse a publié ses objectifs en matière de développement durable à l'horizon 2023 : protection de l'environnement, bien-être animal et traçabilité font partie de son plan stratégique. L'entreprise spécialisée dans les vêtements d'extérieur annonce vouloir réduire significativement l'empreinte écologique de ses collections et interdire l'utilisation de substances nocives pour l'environnement dans l'ensemble de ses chaînes d'approvisionnement. En outre, Mammut veut garantir des conditions de travail équitables, et contrôler l'origine des matières animales qu'elle utilise.


La marque Mammut est réputée pour son offre de vêtements et d'équipements d'alpinisme. - Mammut

D'ici 2023, au moins 95 % des tissus seront certifiés, et aucun produit à base de PFC (composés chimiques polluants utilisés notamment pour rendre les vêtements déperlants, ndlr) ne devrait plus être utilisé. En outre, Mammut a l'intention d'appliquer d'ici cinq ans la norme sur la laine responsable (Responsible Wool Standard, RWS).

Mammut s'engage également à ce que 95 % de ses tissus soient fabriqués à partir de matériaux recyclés, et à n'utiliser que du coton biologique certifié. La marque suisse a été l'une des premières sociétés du secteur à rejoindre la Fair Wear Foundation (FWF) en 2008, et s'est engagée depuis lors à respecter des normes strictes en matière de conditions de travail dans ses usines de production.

« Nous sommes une marque suisse haut de gamme ; notre création remonte à 1862. Nous voulons préserver ce qui vaut la peine d'être préservé et améliorer ce qui n'est pas encore parfait. La durabilité de nos produits et de nos processus de fabrication est un élément essentiel des normes de qualité chez Mammut », explique Peter Hollenstein, en charge de la responsabilité sociale d'entreprise de Mammut Sports Group AG.

Créée en 1862, Mammut est distribuée dans 40 pays et a généré en 2017 un chiffre d’affaires de 228,6 millions de francs suisses (196 millions d’euros), en baisse de 1,9 % par rapport à l’année précédente. Le mois dernier, la marque d'outdoor a ouvert une filiale sur le territoire hexagonal, après avoir confié sa distribution à la société SAD pendant plus de 20 ans.
 

Traduit par Paul Kaplan

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterSportMode - DiversIndustrie
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER