×
6 272
Fashion Jobs
Publicités

Mango signe un accord avec Macy’s pour doper sa croissance en ligne aux États-Unis

Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
today 20 juin 2019
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Mango veut conquérir les États-Unis. Après avoir annoncé début juin une alliance avec le groupe Hangzhou Jingzhe Clothing pour dynamiser son expansion en Chine, la marque de mode espagnole confirme ses ambitions internationales avec la signature d’un accord avec le géant américain Macy’s, selon des informations de FashionNetwork.com.


Extérieur de la boutique de Mango à SoHo, à New York - Mango


La marque veut renforcer sa présence en ligne aux États-Unis et au Canada via une collaboration avec la chaîne de grands magasins dans la même optique que son partenariat avec El Corte Inglés et la marque Violeta en Espagne. La plateforme de vente en ligne de Macy’s distribuera les collections femme de Mango à partir de fin août. Les produits de la marque espagnole seront aussi disponibles outre-Atlantique sur son propre site Web.

Cette décision stratégique centrée sur le digital sera accompagnée d’une présence physique plus réduite avec l’ouverture de trois corners de la marque à New York dans les magasins Macy’s d'Herald Square, Staten Island et Roosevelt Field. Comme le souligne l’entreprise, l’objectif consiste à soutenir le digital via le canal physique et l'e-commerce reste la priorité.

Pour le moment, la société d’Isak Andic ne dispose que d’une seule boutique propre aux États-Unis : un flagship de 700 mètres carrés au numéro 561 de Broadway, au cœur du quartier new-yorkais de SoHo. L’espace a été inauguré en 2006 et rouvert à l’automne 2017 après une rénovation. Mais selon des sources de FashionNetwork.com, étant donné son intérêt pour le marché américain et le prix avantageux des loyers actuellement, Mango n’écarterait pas l’idée d’ouvrir une nouvelle surface à New York ou Miami. Dans ce cas, il s’agirait d’un format flagship : une grande surface dans un lieu stratégique.

Concernant les autres points de vente, les corners chez Macy’s sont une nouveauté. La marque avait déjà tenté de développer sa présence via un accord avec les grands magasins JC Penney au début des années 2000, mais le partenariat a pris fin en 2015 et Mango ne veut pas reprendre le même modèle. Sur Internet, la marque espagnole est aussi disponible à la vente via les plateformes Lord & Taylor, Amazon et Hudson’s Bay. Mango a récemment conclu une alliance portant sur le Web et canal physique avec la chaîne canadienne afin de proposer ses collections dans des corners de sept villes dont Toronto, Montréal et Vancouver.

À la clôture du dernier exercice, Mango disposait d’un réseau de 2 190 boutiques dans 110 pays avec une surface commerciale de 800 000 mètres carrés. Avant la publication en août des résultats annuels de l’entreprise installée à Barcelone, Mango a annoncé une hausse de 1,8 % de son chiffre d’affaires, à 2,233 milliards d’euros en 2018.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com