×
Publicités

Mango va émettre pour 200 millions d’euros d’obligations

Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
today 22 nov. 2019
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

L'enseigne de fast-fashion catalane fait une première incursion sur les marchés obligataires. Selon un communiqué officiel envoyé le 21 novembre, Mango va lancer son premier programme d’émission d’obligations sur le marché alternatif à revenus fixes (MARF) en vue de se financer pour les douze prochains mois.


Mango


" En plus de réaliser des économies de charges financières, cette décision va nous permettre de faire un pas vers la suppression des intermédiaires bancaires et la diversification de nos sources financières », énonce Toni Ruiz, le directeur général de l’entreprise depuis octobre 2018.

Punto Fa S.L., la société sous laquelle opère Mango, a enregistré un programme d’émission d’obligations au MARF. Elles ne seront proposées qu’à des investisseurs professionnels. Chaque titre aura une valeur nominale de 100 000 euros et sera valable pendant 24 mois.

Mango va tout de même devoir s’appuyer sur des entités bancaires pour l'accompagner lors du processus de placement de ses obligations dans le cadre du programme d’émission. La banque Sabadell est l’assesseur enregistré par Mango au MARF, tandis que Santander jouera le rôle d’agent de paiement de l’émetteur. La chaîne fait aussi appel à J&A Garrigues comme conseiller juridique pour l’enregistrement du programme.

Au cours des deux dernières années, Mango a travaillé dur pour réduire sa dette financière de moitié, réussissant à passer de 617 à 315 millions d’euros. En décembre 2018, l’entreprise a signé un accord de refinancement jusqu’en 2023 d’une valeur de 500 millions d’euros. L’accord inclut une partie d’actifs circulants de 100 millions d’euros que Mango n’a pas encore utilisés.

À la clôture de l’exercice précédent, les ventes de la compagnie espagnole étaient en hausse de 1,8 % à 2,233 milliards d’euros. Son Ebitda, quant à lui, décollait de 17 % à 135 millions d’euros. Cependant, les pertes aussi augmentaient de 6 % à 35 millions d’euros. Mango a ainsi enchaîné un troisième exercice dans le rouge : la société fondée en 1984 par Isak Andic a commencé à décliner en 2016, souffrant des conséquences d’un plan de restructuration drastique.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com