×
Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
1 mai 2022
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Mango va injecter 3 millions d’euros dans la création d’un accélérateur de start-ups

Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
1 mai 2022

Mango veut encourager l’esprit d’innovation. En collaboration avec l’école de commerce IESE Business School, l’entreprise catalane va fonder un accélérateur de start-ups spécialement dédié au secteur de la mode, intitulé Mango StartUp Studio. Pour ce projet, la chaîne va débloquer 3 millions d’euros. À moyen terme, elle espère compter sur la participation de 50 entreprises du secteur.


Belén Rallo, directrice de Mango StartUp Studio ; Elena Carasso, directrice de la stratégie numérique et clientèle de Mango ; Paula Sancho, directrice de Finaves (IESE Business School) - Mango


L’école de commerce va apporter son expertise pour “sélectionner les projets, proposer des formations et mettre à disposition [son] réseau“. Cette nouvelle initiative vise à détecter des entreprises et des idées encore en phase de développement dans le but de réaliser “des investissements de capital de départ qui apporteront des innovations à la chaîne de valeur dans l’industrie de la mode et amélioreront l’expérience client“.

Fondée à Barcelone en 1984, la chaîne a déjà défini plusieurs types de projets prioritaires : ceux qui portent sur le développement durable, la technologie et les différents maillons de la chaîne de valeur, comme la création produit, le sourcing et la distribution. Les start-ups intéressées peuvent d’ores et déjà s’inscrire sur une page web dédiée.

En fonction de la nature des projets présentés, Mango mettra à disposition des locaux dans ses propres bureaux ainsi que des espaces de coworking à son siège social de Palau-Solità y Plegamans, son centre logistique de Lliçà d’Amunt et son centre d’innovation du district [email protected] à Barcelone.

“Ce nouvel accélérateur va permettre à Mango de découvrir l’écosystème des start-ups, de lier des contacts avec les principaux acteurs du secteur et d’évaluer les tendances et les nouvelles technologies disruptives, en allant jusqu’à des lancements réels en association avec les start-ups, afin de faire croître la valeur ajoutée qu’elles peuvent apporter et de révéler leur futur potentiel“, déclare Toni Ruiz, le directeur général de Mango. Il a lui-même dévoilé le lancement de ce projet jeudi 28 avril.

Mango a fondé un comité spécialement dédié à la supervision de ce nouveau projet et à la sélection des start-ups. Il sera présidé par son directeur général, Toni Ruiz, et sera composé de Jonathan Andic, à la tête des lignes Mango Man et décoration et du département Construction Management ; d’Elena Carasso, la directrice des stratégies digitale et client de Mango ; de Margarita Salvans, la directrice financière de Mango ; de Belén Rallo, la directrice de ce nouveau projet ; et de Paula Sancho, la représentante de l’IESE Business School. D’autres membres seront amenés à rejoindre l’équipe en fonction de l’activité des start-ups candidates.

Mango opère actuellement sur 110 marchés internationaux et a clôturé l’exercice 2021 avec un chiffre d’affaires en hausse de 21,3%, à 2,234 milliards d’euros. Son bénéfice, de 67 millions d’euros, est trois fois supérieur à celui d’avant la pandémie. Mais elle n’est pas la seule à se positionner sur le créneau de l’innovation : la marque catalane Desigual est devenue la pionnière du secteur en lançant son propre incubateur en juillet 2021 avec un investissement initial d’un million d’euros.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com