×
Publicités
Par
AFP
Publié le
14 sept. 2006
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Mannequins trop maigres : la mode "ne se réglemente pas" (Fédé de la Couture)

Par
AFP
Publié le
14 sept. 2006

PARIS, 14 sept 2006 (AFP) - Le président de la Fédération française de la Couture, Didier Grumbach, a estimé jeudi que la mode "ne se réglemente pas", à propos de la décision du gouvernement régional de Madrid d'interdire aux mannequins trop maigres de participer aux prochains défilés madrilènes.


Défilé de Vivienne Tam lors de la fashion week new-yorkaise
Photo : Robyn Beck/AFP

"Ca m'inquiète, on ne va pas réglementer dans les goûts et les couleurs", a déclaré M. Grumbach à l'AFP, à deux semaines du début des défilés parisiens de prêt-à-porter féminin pour le printemps-été 2007. "Si Jean Paul Gaultier veut prendre des grosses dans ses défilés, on ne va pas lui interdire. Quand Galliano met sur le podium des gens qui ne sont pas jolis, jolis, personne ne songe à le lui reprocher", a-t-il ajouté.

"C'est au créateur de décider de quel type de mannequin il a besoin. (...) Ca ne se réglemente pas", a poursuivi M. Grumbach convaincu que si une mesure similaire était prise en France, "tout le monde rigolerait".

Les mannequins trop maigres n'auront pas le droit de défiler au grand rendez-vous de la mode madrilène, la Pasarela Cibeles, du 18 au 22 septembre, en raison du mauvais exemple donné aux jeunes Espagnoles que l'obsession des kilos en trop incite à l'anorexie. Selon les médias espagnols, le gouvernement régional de Madrid, qui cofinance l'événement, a exclu 30 à 40 % des top-modèles, trop maigres, ayant participé à la dernière édition.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.