×
5 691
Fashion Jobs
Publicités

Manor : le groupe suisse annonce une restructuration

Publié le
today 14 janv. 2020
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Face aux difficultés, et souhaitant accélérer sa transformation numérique, le groupe de grands magasins et supermarchés Manor a décidé d’enclencher une rationalisation de ses actifs et de son organisation : "Afin de se doter des ressources nécessaires et d’exploiter pleinement son potentiel futur, l’entreprise annonce des ajustements structurels de son réseau de filiales." Appartenant au groupe Maus Frères (Lacoste, Gant, Aigle, The Kooples…), elle a ainsi planifié la fermeture de plusieurs magasins et la mise en place d’un plan social touchant près de 80 personnes.


Le grand magasin Manor de Soleure. - Manor


Dans le détail, Manor va fermer en avril les portes de son grand magasin situé à Bachenbülach, la fréquentation de cette zone de chalandise étant aujourd'hui « insuffisante ». Il compte également céder deux de ses 31 supermarchés. « En outre, Manor doit compenser une perte financière importante cette année en raison de la fermeture involontaire du magasin phare de la Bahnhofstrasse à Zurich », précise l’entreprise dans un communiqué. Un problème lié à la négociation du bail ayant conduit à cet événement.

Côté ressources humaines, un plan social est en cours d’élaboration : il concernera les 27 salariés du magasin qui ferme ses portes, mais aussi un peu plus d’une cinquantaine de collaborateurs qui perdront leur emploi (dont une douzaine de directeurs de points de vente) car Manor a choisi de simplifier la direction de son réseau de grands magasins qui se compose de 60 unités. Les postes de vendeurs ne sont en revanche pas touchés.

Malgré cette coupe, Manor se montre optimiste, poursuivant « l'objectif de devenir le premier grand magasin omnicanal de Suisse, expose l’entreprise dans un communiqué. La part de marché en ligne augmentera considérablement au cours des cinq prochaines années ». Une trentaine de créations de postes est prévue pour l’année en cours afin de renforcer les équipes en charge de l’informatique et du numérique.

Rappelons qu’il y a un an, la société qui emploie 9 500 personnes et dont le siège est situé à Bâle a changé de dirigeant. Embauché en 2017, Stéphane Maquaire (ex-Monoprix, Vivarte), avait cédé son poste de directeur général en janvier 2019 à Jérôme Gilg. La société affirme détenir 60 % des parts de marché des grands magasins suisses, mais ne dévoile néanmoins pas son chiffre d’affaires.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com