×
Publié le
23 nov. 2020
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Maradji: une première boutique et une offre étoffée sous l’impulsion de nouveaux propriétaires

Publié le
23 nov. 2020

En aout dernier, Maradji, la marque de maroquinerie et d’accessoires de mode (foulards, chapeaux…) fondée en 2014 par Delphine Lopez a ouvert les portes de sa toute première boutique au 5 rue Commines à Paris IIIème . Déjà présente chez près de 150 revendeurs, dont le Bon Marché et une cinquantaine de Galeries Lafayette, la marque s’offre son premier écrin sous l’impulsion de ses nouveaux propriétaires, Matthieu Neirinck et Jérôme Maitre. Déjà à la tête de Pied de Biche, la griffe de souliers qu’ils ont fondée il y a cinq ans, le duo a repris Maradji en février 2020.


A l'intérieur de la première boutique Maradji


Cette reprise, qui devrait prochainement mener à la création d’un groupe chapeautant les deux marques Pied de Biche et Maradji, ne doit cependant rien au hasard puisque Delphine Lopez est l’épouse de Matthieu Neirinck. Cette dernière conserve toutefois des parts minoritaires de sa marque. "L’objectif est notamment de développer le versant B2C de Maradji, ce que nous faisons avec Pied de Biche exclusivement distribuée via nos boutiques et notre e-shop. Ainsi avant l’ouverture de la première boutique Maradji (située à côté de la boutique Pied de Biche du Marais, ndlr) nous avons entièrement refait le site marchand de Maradji ", détaille Matthieu Neirinck.

Confinement oblige, Maradji, à l’instar de Pied de Biche, met en place des initiatives pour continuer de servir ses clients comme par exemple la livraison le jour même dans Paris intra-muros. Mais la crise sanitaire n’a pas mis un frein aux ambitions de la marque. Maradji, qui ne communique pas son chiffre d’affaires, lancera ainsi en 2021 ses premiers bijoux, puis une collection pour la maison composée par exemple de tapis ou encore de coussins.


Les sacs en cuir recyclé du Projet M


Pour ces extensions de gammes, la marque peut s’appuyer sur un réseau de fabricants très dense. Les chapeaux Maradji sont fabriqués en Italie, les foulards et la maroquinerie en Inde et les paniers au Maroc. Sans compter sur les fabricants portugais de Pied de Biche.

Maradji, qui veut s’inscrire davantage dans une démarche écoresponsable, a également lancé Projet M.  Des sacs fabriqués à partir de cuir recyclé - obtenu en broyant des chutes issues de l’industrie du textile qui sont ensuite mélangées à du latex naturel disponibles via un système de précommandes.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com