Marc Jacobs : le directeur créatif des collections "contemporary" débarqué

Après seulement trois mois à la tête des collections « contemporary » de la marque, John Targon quitte son poste de directeur créatif chez Marc Jacobs International. Après une série de rumeurs dans les médias américains, un porte-parole de LVMH, groupe propriétaire de la marque Marc Jacobs, le confirme : John Targon, le cofondateur du label Baja East, quitte son poste de directeur créatif.


John Targon quitte Marc Jacobs - Twitter

« John Targon est un créateur talentueux et nous apprécions le travail qu’il a effectué », a déclaré ce représentant de LVMH aux médias américains mercredi soir. « Finalement, cette collaboration ne faisait pas sens pour la marque, mais nous lui souhaitons le meilleur. »

Ni John Targon ni Marc Jacobs n’ont pu être contactés pour commenter la nouvelle.

John Targon avait intégré l’entreprise le 2 février sous l’égide du PDG de Marc Jacobs, Eric Marechalle. Le designer avait reçu le titre de directeur créatif contemporain, un poste créé pour développer la ligne d’articles entrée de gamme de la marque.

John Targon a cofondé Baja East avec Scott Studenberg, une marque connue pour ses modèles sportifs et décontractés. Il a aussi travaillé précédemment comme directeur wholesale pour la ligne homme de Burberry, après des passages chez Céline et Prada.

Marc Jacobs connaît de son côté une période difficile depuis 2015, depuis la fusion par sa maison mère de sa ligne de diffusion Marc by Marc Jacobs, très populaire, avec sa ligne principale. Pour repartir du bon pied, la marque a recruté son PDG actuel, Eric Marechalle, chez Kenzo en juillet dernier, dans une tentative de restructuration de la marque et de ciblage d’un marché plus jeune.

Plus récemment, Marc Jacobs a abandonné sa ligne homme en 2017, mettant fin à son accord de licence avec Staff International après la collection automne 2017. En même temps, une flopée de fermetures de boutiques ont été annoncées et la dernière boutique de la marque à Londres, dans le quartier de Mayfair, a fermé en janvier. D’autres boutiques en Europe devraient en faire autant. Selon la direction, cela fait partie d’une restructuration globale de la marque et de son mode de distribution.

LVMH ne dévoile pas les chiffres individuels de chacune de ses marques, mais le groupe a publié de nombreux indicateurs de la mauvaise santé de Marc Jacobs. Cependant, pour le moment, le conglomérat français de luxe semble faire le pari d’absorber les pertes financières de la marque.

Il faut dire que la situation du groupe est florissante. Au premier trimestre 2018, LVMH a réalisé un chiffre d’affaires de 10,85 milliards d’euros tous secteurs confondus (parfumerie et horlogerie compris), en hausse de 13 % par rapport à l’année précédente à variables comparables, c’est-à-dire sans prendre en compte les effets de change et les ventes et acquisitions. Les analystes avaient anticipé une croissance d’environ 9 %.

Traduit par Clémentine Martin

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Luxe - Prêt-à-porterLuxe - AccessoiresLuxe - ChaussuresCréationNominations
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER