×
Publicités
Publié le
23 janv. 2020
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Marché du bébé : la baisse de la natalité en question

Publié le
23 janv. 2020

753 000, c’est le nombre de bébés qui sont nés en France en 2019 indique l’Insee. Et si l’Hexagone a accueilli l’année passée 6 000 naissances de moins qu’en 2018,  enregistrant une cinquième année consécutive de baisse de la natalité, ce recul a cependant tendance à ralentir.


La baisse de la natalité est plus contenue en 2019 - Shutterstock


En effet, alors que la baisse de la natalité était de 2,4 % en 2015, elle est passée à 1,9 % en 2016 puis 1,8 % en 2017, 1,4 % en 2018 et enfin 0,7 % en 2019. Ce ralentissement du recul du nombre de naissances pourrait redonner des couleurs au marché de l'habillement du bébé, même s'il est difficile d'établir avec certitude un lien de cause à effet.

Selon l'institut Kantar en 2019 (période allant de novembre 2018 à novembre 2019), les ventes de vêtements, de chaussures et d'accessoires pour bébé se sont établies à 1 milliard d'euros, en recul de 1,8 %. Ce recul serait d'abord dû à une baisse de 2,3 % du nombre d'acheteurs.

"Une donnée particulièrement intéressante concerne les cadeaux de naissances. Il y a quatre ans ils pesaient 50 % des achats pour bébés, en 2019 ce chiffre est tombé à 38 %", explique Hélène Janicaud, directrice d'unité mode au sein de Kantar. Ce recul des cadeaux de naissances pourrait être lié à la baisse de la natalité. D'autant qu'en excluant les cadeaux de naissances, le segment de l'habillement de tous les jours reste porteur.

Mais la baisse des naissances ne peut expliquer à elle seule, le recul que connait l'habillement bébé. L'effet "promotions" impacte fortement les ventes. " Le marché du bébé est très promotionné. 50 % des ventes se font sous promotions, contre 45 % pour celui de l'enfant", précise Hélène Janicaud.

Enfin du côté des enseignes, Kiabi reste leader du marché avec 9 % de parts de marché, et Orchestra et Okaïdi, les deuxièmes. 








 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com