×
6 548
Fashion Jobs
SUNCOO
Responsable Approvisionnements et Flux
CDI · PARIS
BUREAU DE PRESSE CATHERINE MIRAN
Chargé(e) de Développement
CDI · PARIS
PRINTEMPS
Chef de Projet Sap/Marchandises H/F
CDI · PARIS
SHOWROOMPRIVE.COM
Chef de Projet Dropshipping - H/F CDI
CDI · SAINT-DENIS
SHOWROOMPRIVE.COM
Responsable Marketplace - H/F CDI
CDI · SAINT-DENIS
SHOWROOMPRIVE.COM
Responsable Projets Finance - H/F CDI
CDI · SAINT-DENIS
LOUIS VUITTON
Gestionnaire de Stock - Marseille - CDI (H/F)
CDI · MARSEILLE
HIPANEMA
Chef de Projet Digital E-Commerce H/F
CDI · PARIS
CONFIDENTIEL
Key Account Manager Beauté (Secteur Packaging)
CDI · BOULOGNE-BILLANCOURT
SHOWROOMPRIVE.COM
Responsable Projets Finance - H/F CDI
CDI · SAINT-DENIS
SHOWROOMPRIVE.COM
Pilote de Flux - H/F CDI
CDI · SAINT-WITZ
SHOWROOMPRIVE.COM
Responsable Marketplace - H/F CDI
CDI · SAINT-DENIS
CULTURA
Chef de Groupe Activités Créatives et Artistiques
CDI · MÉRIGNAC
SWAROVSKI
CDI - Responsable Régional (H/F) - Sud Est
CDI · MARSEILLE
RMS
Directeur Commercial Monde PAP Femme Resort - H/F - Paris
CDI · PARIS
LANVIN
Responsable CRM
CDI · PARIS
TEXDECOR GROUPE
Commercial Terrain b to b Sud Est France
CDI · NICE
THE SWATCH GROUP (FRANCE) SAS
CDI- Chargé Adv et Commercial Omega (H/F)- Paris
CDI · PARIS
DAMARTEX
Business Developer E-Commerce - H/F
CDI · VILLENEUVE-D'ASCQ
PVH
Chef de Projet Digital Tommy Hilfiger
CDI · PARIS
CALZEDONIA
Animateur Régional Des Ventes - Paris/Ile de France (H/F)
CDI · PARIS
GALERIES LAFAYETTE
Manager Vente H/F
CDI · NICE
Publicités

Marketplace : The Agent se positionne en intermédiaire au service des marques

Publié le
today 10 févr. 2016
Temps de lecture
access_time 3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

C’est un grand bond en avant qu’entend piloter The Agent cette année suite à sa dernière levée de fonds. Pilotée par Dimitri Dewavrin, fondateur de Baobazz et de Fruit Rouge, cette société, qui se définit comme un « fashion e-commerce booster », entend en effet entrer dans une dizaine de nouveaux pays en 2016 alors qu’elle est déjà dans une vingtaine. Son service : permettre aux marques de mode d’accentuer et de développer leur activité e-commerce à l'international en assurant la liaison entre ces marques et les marketplaces.
 

Dimitri Dewavrin


L’objectif peut paraître important, mais, pour Dimitri Dewavrin, il s’identifie aussi à la multiplication des marketplaces et à la croissance de celles qui existent déjà.
 
Quand Dimitri Dewavrin a lancé en 2012 The Agent, c’était surtout pour permettre aux marques d’écouler leurs invendus sur le net. A ce titre, la structure travaille par exemple avec l’espagnol Privalia, fortement présent en Espagne évidemment, en Italie, mais aussi au Brésil et au Mexique par exemple, avec Showroomprivé, Buy-vip, Brands4friends, etc.

A la différence de ce que pratique Vente-Privée, The Agent pilote des opérations de vente sur quelques milliers de pièces par exemple. Mais cet intermédiaire entre marques et sites entend aussi désormais étendre son activité à la vente des collections actuelles.
 
Côté Marques, Dimitri Dewavrin en revendique plus de 200 sous contrat, se partageant à moitié entre françaises et européennes (espagnoles, anglaises, etc.). Les équipes de The Agent arpentent à ce sujet les salons.
 

La Française Lauren Vidal a fait son entrée sur la marketplace de l'Allemand Otto


« C’est une démarche légitime et même parfois contrainte qu’engagent ces marques avec nous, souligne le fondateur de The Agent. Le retail traditionnel est en déclin. Ce qui implique pour les marques de trouver de nouveaux relais de diffusion. Or, les ventes en ligne de mode sont en forte croissance partout dans le monde. Certes, les  marques ont désormais pratiquement toutes un e-shop. Mais celui-ci est tributaire, pour se développer, du niveau de notoriété de la marque, notamment dans tel ou tel pays. En clair, du potentiel fichier clients. La force des marketplaces est d’offrir à ces marques une base de diffusion bien plus large. De plus, la plupart des sites d'e-commerce eux-mêmes lancent à côté de leur activité première une marketplace, séduits par le côté zéro stock ! » Comme La Redoute récemment par exemple en France.
 
Comme « prestataire », The Agent cherche à répondre à la diversité des statuts sur le Web. Outre évidemment réaliser les shootings pour les clients, participer aux sélections, etc., il négocie un élément clé de la vente sur marketplace, les conditions de fonctionnement en matière de logistique et au-delà donc le taux de marge qui découle du statut.
 
Deux modèles sont généralement utilisés : le modèle wholesale type, avec un stock traité par The Agent, ou le modèle dropshipping, avec cette fois un enlèvement depuis le stock de la marque.
 
Dimitri Dewavrin relève la diversité des pratiques côté marketplace. Et donc des types de rémunération pour la marque. « Par exemple, Zalando prend 24 % de marge. La logistique porte sur 10 %. Il nous reste six points de marge, souligne-t-il. Otto, en Allemagne, prend 50 % de commission, mais gère tout (expédition aux clients, retours, etc.). Généralement, les taux de marge vont de 15 à 35 % au profit des marketplaces en fonction de ce qu’elles assurent ». Et de citer l’exemple de  Marka Vip au Moyen Orient, qui compte 3 millions de membres, qui utilise son propre système avec Fedex pour les enlèvements de produits par exemple.
 
« Il n’est évidemment pas facile pour une marque de se retrouver dans la diversité des pratiques, souligne Dimitri Dewavrin. Mais son développement passe aujourd’hui incontestablement par cette diffusion via des marketplaces, notamment pour son export. »

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com

Voir aussi