×
Publicités
Par
Les echos
Publié le
19 août 2008
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Marks & Spencer veut réduire les indemnités de départ de ses salariés

Par
Les echos
Publié le
19 août 2008

Nouvelle tempête en vue chez Marks & Spencer ? Alors que le distributeur britannique a dû successivement faire avec un avertissement sur résultat, une chute en Bourse, et une fronde des actionnaires - le tout, il est vrai sans réelle conséquence directe pour le directeur général Stuart Rose, qui s'est finalement vu confirmer dans ses fonctions - le groupe est aujourd'hui, en pleine négociation avec ses représentants du personnel pour abaisser le montant des indemnités de licenciement.


Intérieur d'un magasin Marks & Spencer

La direction veut réduire le nombre de semaines payées en fonction des années de services tandis que, selon le syndicat GMB, des coupes d'effectifs pourraient être envisagées.

Pour le groupe, l'important serait aujourd'hui de s'aligner, en termes d'indemnités de départ, sur ce qui communément pratiqué par les concurrents. Il proposerait ainsi de ramener ces indemnités à trois semaines payées par année de service, contre 3,75 actuellement, pour les salariés âgés de 41 ans et plus, et à deux semaines, contre 2,5 actuellement, pour ceux qui ont entre 22 et 40 ans (1 semaine pour les plus jeunes). Au final, l'objectif de Marks & Spencer est de fixer un plafond d'indemnités équivalent à 52 semaines, contre 70 semaines actuellement.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Les Echos

Tags :
Distribution