×
Publicités
Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
30 nov. 2020
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Martin Waters et Janie Schaffer, nouveau tandem à la direction de Victoria’s Secret

Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
30 nov. 2020

Le groupe L Brands a procédé à plusieurs remaniements au sein de l'équipe de direction de sa marque Victoria’s Secret. Parmi eux, la nomination de Martin Waters à la direction générale, en remplacement de John Mehas, resté seulement un an en poste.


Twitter @victoriassecret


Martin Waters rendra des comptes à Stuart Burgdoerfer, le directeur financier de L Brands qui occupait le poste de PDG par intérim de Victoria’s Secret.

Martin Waters a rejoint L Brands en 2008 en tant que directeur international. Depuis, l’activité à l’étranger s’est largement développée, avec plus de 700 boutiques dans le monde. Avant de faire son entrée dans le groupe, il était le directeur exécutif de l'enseigne de beauté et de santé Boots International.

Du changement aussi à la direction créative



Côté produits, Janie Schaffer devient directrice de la création. Dotée de plus de 30 ans d’expérience, elle a notamment été directrice lingerie et beauté au sein de l’enseigne britannique Marks&Spencer. De 2008 à 2012, elle a été directrice du design chez Victoria’s Secret. Avant cela, elle avait déjà fondé puis vendu sa propre marque de lingerie basée au Royaume-Uni, Knickerbox. "

Enfin, Laura Miller a été nommée directrice des ressources humaines de l’enseigne de sous-vêtements, tandis que Becky Behringer a été promue vice-présidente exécutive pour les ventes en boutique et opérations en Amérique du Nord.

Ces remaniements interviennent alors que Victoria’s Secret, qui gère les labels Victoria’s Secret et Pink, cherche à se repositionner après avoir souffert d'une mauvaise réputation ces dernières années, notamment d'une culture de la misogynie au sein de l'entreprise.

Qui pour rependre Victoria's Secret?



En février, L Brands a annoncé vouloir se séparer de sa marque Victoria’s Secret, qui aurait dû être rachetée par le fonds d’investissement Sycamore Partners pour 525 millions de dollars (440,09 millions d’euros). Mais ce dernier a finalement décidé d’annuler la transaction en avril, entraînant une chute du cours de l’action de L Brands de 27%.

Après cette déconvenue, L Brands a déclaré en mai vouloir remanier Victoria’s Secret et séparer son activité de celle de Bath & Body Works. Le plan de restructuration, qui doit encore être finalisé, a débouché sur la décision de procéder à la fermeture d’environ 250 boutiques Victoria’s Secret aux États-Unis et au Canada au cours de 2020.

En septembre, L Brands a révélé que le groupe textile britannique Next allait acquérir une participation majoritaire dans l’activité de Victoria’s Secret au Royaume-Uni à l’aide d’une nouvelle joint-venture. Les termes financiers de l’accord n’ont pas été rendus publics.

Dans le courant du mois de novembre, L Brands a publié ses résultats financiers pour le troisième trimestre, avec un bénéfice net de 330,58 millions de dollars (277,12 millions d’euros) soit 1,17 dollar (0,98 euro) par action. Il y a un an, l’entreprise accusait une perte de 251,99 millions de dollars (211,24 millions d’euros) ou 0,91 dollar (0,76 euro) par action.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com