×
Publicités
Publié le
18 févr. 2008
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Matteo Marzotto quitte la présidence de Valentino

Publié le
18 févr. 2008

Valentino se sépare de son président, Matteo Marzotto. Un départ qui ne sera effectif qu’à partir du 19 mars prochain. Quelques mois après le rachat du groupe par Permira, la nouvelle ne surprend pas.

Acquise en 2002 par le groupe textile Marzotto, la marque transalpine est passée entre les mains du fonds d’investissement britannique à hauteur de 97,12 % à l’automne dernier. En toute logique, Matteo Marzotto, président du groupe éponyme, cède sa place.

« Matteo Marzotto et les nouveaux actionnaires avaient décidé d’un commun accord que ce dernier prendrait part aux projets de l’entreprise pour une durée limitée seulement, jusqu’à l’annonce définitive des chiffres de 2007. Ce qui va nous manquer à tous, c’est son enthousiasme et son humanité dans le management de ses équipes », déclare Stefano Sassi, PDG de Valentino Fashion Group.

Outre ce rachat, les rebondissements furent nombreux à venir ponctuer l’année 2007 qui marquait les quarante-cinq ans de la maison : le départ de son fondateur et couturier, Valentino Garavani, les nominations d'Alessandra Facchinetti et de Ferruccio Pozzoni respectivement à la direction artistique des collections féminine et masculine. Sans oublier l’acquisition très récente par Valentino de sa filiale japonaise ou encore un partenariat avec Timex pour le développement de montres.

Propriétaire de Valentino mais aussi de Hugo Boss et Lebole ainsi que des licences M Missoni et Malboro Classics, Valentino Fashion Group, créé en 2005 lors d’une restructuration au sein de Marzotto, n’en est pas à son premier départ de l’année. Hugo Boss annonçait il y a quelques jours la démission de son PDG Bruno Saelzer. « Je souhaite souligner que ces deux événements n’ont aucun lien entre eux. Bruno Saelzer a choisi de partir car lui et les actionnaires ne partageaient plus la même vision », précise Stefano Sassi.

Par Julie Mangaud

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com