×

Médiation du Crédit : les dossiers de PGE se stabilisent

Publié le
19 juin 2020
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Les saisines de la Médiation du Crédit par des entreprises peinant à décrocher un prêt garanti par l'État tendent à se stabiliser depuis le début du mois de juin. La Banque de France reçoit désormais en moyenne 103 dossiers éligibles par jour. Les TPE continuent d'être les principales entreprises concernées, bien que des PME continuent également à se manifester.


Médiation du Crédit


"Depuis le début du mois, les montants cumulés de crédits demandés atteignent 261,9 millions et l’encours moyen s’établit à 283 124 euros", indique la Banque de France, à laquelle la Médiation du Crédit est rattachée. "En corrigeant l’effet d’un dossier plus significatif enregistré au cours de la semaine du 8 au 12 juin, la moyenne quotidienne (21,5 millions) demeure en-deçà des niveaux (27 millions) observés lors de la deuxième quinzaine de mai".

Sur la période du 2 au 12 juin, les demandes de médiation sont principalement provenues des régions Île-de-France (240 dossiers), Provence-Alpes-Côte d'Azur (120) et Auvergne-Rhones-Alpes. Il est cependant à noter que le plus fort montant régional demandé provient de l'Occitanie, avec 75 millions d'euros de prêts cumulés pour seulement 72 demandes auprès des médiateurs.

Ces chiffres sont publiés alors que, de son côté, l'Observatoire des Délais de Paiement note un recul des comportements anormaux du côté des retards de paiement. Un autre enjeu stratégique pour la trésorerie des entreprises, après les cas de suspensions de paiement ayant fait polémique au début du confinement. Et qui pausaient le risque de causer un effet "boule de neige" le long des chaines d'approvisionnement.


Médiation du Crédit



Selon la Fédération Nationale de l'Habillement (FNH), seulement 20 % des indépendants de l'habillement sont parvenus à obtenir un prêt garanti par l'État. "Toutes les boîtes qui sont récemment tombées se sont vues refuser des PGE. Voyez Naf Naf, Orchestra, La Halle, André...", s'énervait de son côté récemment l'Alliance du Commerce (grands magasins, enseignes mode/chaussures). "Quel poids a réellement fait peser le gouvernement sur les banques pour qu'elles accompagnent et soutiennent ces entreprises ?"

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com

Tags :
Autres
Business