×
6 235
Fashion Jobs
Publicités

Mellow Yellow change de patron et rappelle son fondateur pour piloter le style

Publié le
today 3 oct. 2019
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Au sein d’un groupe Eram qui poursuit sa restructuration (suppression de l’enseigne Staggy, réduction drastique du périmètre d’Heyraud et Texto…), Mellow Yellow n’échappe pas à la règle des réorganisations. Ainsi, Luc Biotteau, vice-président du groupe et dirigeant de l'enseigne Bocage, prend les rênes de la marque de chaussures, a appris FashionNetwork.com.


Mellow Yellow se décrit comme une marque « créative, pétillante et colorée à destination de femmes actives, urbaines et accomplies ». - Mellow Yellow / automne-hiver 19/20


Le petit-fils du fondateur d’Eram succède ainsi à François Feijoo, qui était le président de Mellow Yellow depuis juin 2018, et qui pilote aussi l’enseigne Eram. Ce dernier avait pris la tête de Mellow Yellow après une période d’intérim assurée par le cabinet Prosphères, spécialiste de la restructuration d’entreprises en difficulté.  

La griffe née en 2003 voit également revenir dans ses rangs son propre fondateur, Bruno Van Gaver. Lui qui avait revendu sa marque au groupe Eram en 2011 a aujourd’hui été rappelé par Luc Biotteau pour tenter de revenir aux racines stylistiques de Mellow Yellow, empreintes de fantaisie et d’audace créative.


Xavier Biotteau (président du groupe) à gauche, et Luc Biotteau, à droite. - Groupe Eram


En délicatesse, la marque avait décidé l'an dernier de stopper son activité prêt-à-porter. Une diversification ambitieuse, entreprise tout juste un an plus tôt, mais qui n’a pas réussi à s’installer et a plombé les comptes de l’entreprise.

Aujourd’hui, Mellow Yellow distribue ses souliers via 28 boutiques à l’enseigne en France, deux corners au BHV Marais et aux Galeries Lafayette Haussmann, et revendique un réseau de 500 revendeurs répartis dans 21 pays.

Frappé par les difficultés qui touchent les réseaux de distribution historiques du secteur mode, rappelons que le groupe Eram avait annoncé en novembre 2018 la mise en place d’un plan social d’ampleur, concernant la suppression de 274 postes et de 96 magasins (Texto et Heyraud). D’autres décisions ou restructurations pourraient intervenir dans les mois à venir.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com