×
Publicités
Par
AFP
Publié le
29 juil. 2009
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Menacé de faillite, Escada améliore et prolonge son offre à ses créanciers

Par
AFP
Publié le
29 juil. 2009

Le groupe allemand de prêt-à-porter Escada, en grande difficulté financière, a décidé d'améliorer et de prolonger son offre d'échange d'obligations à ses créanciers, dont le succès est jugé indispensable pour sa survie, selon un communiqué publié mardi 28 juillet au soir.

Pour toute obligation ancienne d'une valeur nominale de 1.000 euros déjà échangée ou qui le sera avant la date limite, l'obligataire se verra accorder 10 actions Escada en plus de l'offre d'échange de base.

Jusqu'à 2 millions d'actions seront ainsi gratuitement mises à disposition par plusieurs grands actionnaires et des dirigeants d'Escada, précise le communiqué.
Par ailleurs l'offre est prolongée d'une semaine jusqu'au 11 août. Son terme avait déjà été reporté la semaine dernière au 4 août, alors qu'il devait courir initialement jusqu'au 31 juillet.

Fin juin, Escada avait proposé à ses créanciers d'échanger leurs anciennes obligations de 200 millions d'euros fortement dépréciées et courant jusqu'en 2012 contre des nouvelles obligations à des taux d'intérêt plus élevés tombant à échéance en 2014 et 2016.

Pour que l'offre soit validée, 80% des créanciers d'Escada doivent l'approuver, rappelle le communiqué. Or au 14 juillet, seulement 37% d'entre eux l'avaient souscrite.

Si cet objectif n'est pas atteint, "la cessation de paiement sera inévitable", avait déclaré le patron d'Escada Bruno Sälzer il y a trois semaines. "Nous n'avons pas de filet de secours supplémentaire", avait-il ajouté.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.