×
Publicités
Publié le
22 déc. 2016
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Menlook : Marc Ménasé passe le relais à Mathieu Drida

Publié le
22 déc. 2016

Le groupe Menlook change de directeur général pour Menlook.com. Marc Ménasé, le fondateur du site français, passe le relais à Mathieu Drida. Le nouveau patron (CEO) de la plateforme dédiée à la mode masculine, qui revendique quatre millions de visites sur le mois de novembre sur ses différents sites, a construit son parcours dans la téléphonie, le digital et l’e-commerce.

Mathieu Drida  LinkedIn

 

Après avoir débuté comme directeur commercial de zone à l’Ofup, qui propose des abonnements aux étudiants et lycéens, Mathieu Drida rejoint le groupe Numéricable et Noos en 2004, avant de devenir "manager business development" de Telecom Italia à Paris de 2007 à 2009, selon son profil Viadeo.

Il entre de plain-pied dans l’e-commerce en rejoignant en 2009 la jeune pousse Meilleurmobile.com en tant que directeur des opérations avant d'en devenir le PDG en 2010. En 2014, il prend en parallèle la direction de 01 Net Mag. Des fonctions qu’il quitte en début d’année 2016. Il créé alors sa société de conseils dans l’e-commerce et la stratégie de start-up avec laquelle il réalise des missions d’accompagnements à la restructuration ou la transition pour Sporever, Reworld media ou Voyages-sncf.com.

Il a d’ailleurs ces six derniers mois été directeur BtoC Europe pour cette dernière. Le nouveau DG de Menlook aura pour mission, selon le communiqué du groupe, de « mettre en place les priorités stratégiques liées au développement de Menlook.com, de sa market-place et de ses marques propres ».

Marc Ménasé passe donc le relais après sept années à la tête de son site. En 2010, le dirigeant bousculait l’univers français de la mode masculine en lançant Menlook. Le site marchand devenait rapidement un acteur reconnu dans l’Hexagone. Aujourd’hui, après avoir lancé une ligne propre, réalisé un développement international avec une livraison sur 120 marchés, créé une offre de conseils personnalisés et racheté le Britannique O-Ki-Ni et l’Allemand Frontlineshop, le fondateur quitte donc ses fonctions opérationnelles. Il demeure actionnaire de la société, mais se focaliserait à présent sur ses activités d’investisseur. 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com