×
Publicités
Publié le
27 janv. 2016
Temps de lecture
5 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Michael Jais (CEO Launchmetrics) : "On veut réconcilier le digital et la vie réelle !"

Publié le
27 janv. 2016

Le Français Augure, spécialiste de l’e-réputation et de l’influence sur le Net, vient de fusionner avec la firme new-yorkaise Fashion GPS, pionnière dans la création de solutions numériques pour l’industrie de la mode et du luxe. De cette fusion est née Launchmetrics, qui sera présidée par Eddie Mullon, fondateur et ancien CEO de Fashion GPS, et dirigée par Michael Jais, l’ancien PDG d’Augure.

Ce dernier explique dans FashionMag Premium comment s'est fait le rapprochement entre les deux sociétés et quel rôle sera amenée à jouer la nouvelle entité dans un secteur mode et luxe en pleine évolution.

Michael Jais (à gauche) et Eddie Mullon - Launchmetrics CEO Michael Jais


FashionMag : Peut-on avoir des détails sur l’opération ?

Michael Jais :
L’accord a été finalisé en octobre. Nous ne souhaitons pas en dire plus, mais on peut parler d’une fusion équilibrée entre nos deux sociétés. Le siège sera à New York, tandis que la partie recherche et développement sera localisée dans nos bureaux de Paris et Gérone en Espagne. Nous avons par ailleurs des filiales commerciales à Londres, Madrid, Los Angeles et Hong Kong, et prévoyons d’ouvrir un bureau à Milan en avril.

FM : Pourquoi cette fusion ?

MJ :
En fait, au départ, nous n’avons jamais envisagé un tel rapprochement, Fashion GPS et Augure étant à l’origine concurrentes sur certains points, notamment sur la gestion des événements et des produits. Puis, chacun a suivi un chemin différent. Nous nous sommes focalisés sur les réseaux sociaux, et eux sur la partie plus opérationnelle dans le domaine de la mode. En juin, Eddie Mullon, le patron de GPS, est venu nous voir et, en discutant, la fusion nous est soudain apparue comme évidente tellement nous étions complémentaires.

FM : En quoi êtes-vous complémentaires ?

MJ :
Par exemple, au niveau géographique, ils sont présents aux Etats-Unis, en Angleterre et en Asie, tandis que nous nous sommes développés en France, Espagne et Belgique. Il ne nous restait plus que l’Italie, où nous allons bientôt nous implanter. Du point de vue des activités, Fashion GPS intervient sur le versant opérationnel et logistique à travers des outils numériques permettant aux marques de localiser leurs échantillons en temps réel ou encore d’organiser de manière efficace événements et défilés.

Fashion GPS réunit aussi à travers son application Radar 35 000 utilisateurs, entre stylistes, journalistes et autres acheteurs. Il s’agit des personnes parmi les plus invitées aux shows ou aux événements mode, autrement dit les influenceurs de la mode dans la vie réelle. Alors que nous, nous sommes des détecteurs d’influenceurs sur le Web, nous avons le meilleur de l’influence sur les réseaux sociaux.

FM : Quels types de synergies allez-vous donc faire jouer ?

MJ :
L’objectif, c’est de mélanger les deux : influenceurs virtuels et réels. On veut réconcilier le digital et la vie réelle ! La communication traditionnelle toute seule n’a pas plus de sens, aujourd’hui, que de miser exclusivement sur le tout digital. Le numérique, c’est une technique qui doit être intégrée aux autres. L’idée, c’est d’intégrer la dimension « social » dans les processus opérationnels de manière totalement fluide. Ensemble, Fashion GPS et Augure, nous avons tous les outils en mains pour proposer des solutions uniques aux marques.

FM : Qu’allez-vous leur proposer en particulier ?

MJ :
Nous allons proposer aux marques de gérer à 360 degrés le lancement de leur produit. C’est-à-dire avec un suivi de l’ensemble du processus à toutes les étapes. Nous sommes vraiment les seuls à proposer ce type de solution. Nous avons en effet tous les ingrédients à disposition : de la réduction du time to market, c’est-à-dire du délai entre la conception d’un produit et son arrivée sur le marché grâce à nos outils technologiques, à la couverture sociale et réelle via les influenceurs, jusqu’au lancement même du produit à travers la gestion de l’événement. Sans oublier l’après-lancement avec une analyse affinée de l’impact de l’opération grâce à la combinaison de nos offres.

FM : Un défi ambitieux…

MJ :
C’est surtout très excitant. En fait, les outils sont déjà là. Après, il s’agit d’un processus transversal, où il faut gérer les bons influenceurs au bon moment, tout en ayant un suivi de la logistique impeccable.

FM : Quelles autres synergies pensez-vous mettre en place ?

MJ :
Fashion GPS s’adresse surtout à la communauté de la mode et du luxe, tandis que chez Augure nous avions déjà étendu le concept de luxe à d’autres domaines, de l’automobile à l’hôtellerie. L’idée, c’est de faire évoluer la plate-forme Radar de Fashion GPS en l’enrichissant, à partir de l’été prochain, avec des informations plus « social » sur les membres de cette communauté et en l’élargissant à d’autres secteurs, tels que les biens de luxe, la beauté et la cosmétique, le design, l’art de vivre, etc. Le concept est simple. Dans tous ces secteurs, la communication passe par le lancement de produits, réunissant marques et influenceurs autour d’un intérêt commun.

FM : Comment évolue le monde fashion par rapport à l’utilisation concrète des nouvelles technologies ?

MJ :
L’ampleur prise par le Web pose la question du rôle des Fashion Weeks. Le délai entre le moment du défilé et la mise à disposition des produits remet en question les rythmes habituels et certains se posent des questions comme la Fashion Week de New York. Faut-il vendre en amont avant le show de manière à faire arriver le produit en temps réel en boutique juste après le défilé ou faut-il supprimer les défilés ? Quel que soit le modèle choisi par l’industrie de la mode, nous serons prêts ! Launchmetrics est suffisamment flexible pour s’adapter à tout type de demande.

FM : Vous, personnellement, comment voyez-vous évoluer le système ?

MJ :
En tant qu’observateur, je pense que ce délai de six mois entre le show et la commercialisation du produit est insupportable pour le consommateur.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com