×

Michael Kors : Capes et capuches, chic et cosy

Traduit par
Marguerite Capelle
Publié le
today 13 févr. 2020
Temps de lecture
access_time 3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le roi en titre du sportswear américain, Michael Kors, était en pleine forme cette saison, avec une collection puissante présentée à deux pas de Wall Street, un  mercredi matin tout en fraîcheur, le dernier jour de la saison new-yorkaise.


Michael Kors - Automne-Hiver 2020 - Prêt-à-porter féminin -New York - Photo: FashionNetwork.com / Godfrey Deeny

 
Le défilé était présenté dans l’ancienne bourse de New York, cadre tout à fait approprié pour Kors, qui appartient à un club d’oiseaux rares : celui des créateurs de mode milliardaires. On peut presque les compter sur les doigts d’une main, et à l’exception de Giorgio Armani, tous sont américains. Mais Kors n’était pas d’humeur à se répandre en excès cette saison, préférant se concentrer sur le confort et le glamour cosy, dans l’une de ses démonstrations les plus puissantes de ces dernières saisons.

Presque tous les mannequins étaient enveloppés dans des manteaux-capes en cashgora, des robes-pulls irlandais oversized, des ponchos en cachemire, des robes-manteaux en gun tweed ou des vestes ajustées en laine melton noire double-face, à carreaux. Toutes les coupes étaient flatteuses, évasées, et complétées par des manches trompettes rallongées de Jésuites. Salutaire, mais néanmoins stylé – avec notamment des jupes frangées en agneau plongé, de fabuleuses robes plissées vert-de-gris, et des manteaux himalayens en peau retournée pour les balades hivernales romantiques. Une fille sur deux portaient des bottes plates d’équitation, ou des bottes en caoutchouc rustiques, montantes.

Et pour ce défilé mixte, il y a même eu un moment évocateur de la série policière Dixon of Dock Green, avec un mec en manteau cape d’officier en laine melton et pantalon cavalier.

Le défilé était appuyé par une performance live du chanteur mode du moment, Orville Peck, qui s’est également produit lors de l’événement de mode masculine orchestré par Dior pendant l’Art Basel de Miami, en décembre. Mais Orville Peck était en plus grande forme encore à Manhattan ce soir, clôturant le défilé sur une version entraînante de « I will always love you », pile au moment ou Bella Hadid faisait son apparition en robe dos nu soyeuse.

La palette de couleurs de Michael Kors aussi était particulièrement saine : orge, écru, olive, et une teinte définie dans le programme comme un « noir banquier ».
 

Michael Kors - Automne-Hiver 2020 - Prêt-à-porter féminin - New York - Photo: FashionNetwork.com / Godfrey Deeny


« Je pense simplement qu’en ce moment, tout le monde a besoin de quelque chose de douillet, d’être à l’abri, bien enveloppé. On aimerait tous partir à la campagne, mais on se doit de rester stylés en ville », expliquait Michael Kors à FashionNetwork.com, quelques secondes après avoir posé pour des photos avec Blake Lively et Julia Louis-Dreyfus.

A l’approche de son quarantième anniversaire l’an prochain, la mode de ce vétéran garde toute sa fraîcheur : « 40 ans l’an prochain ! On ne peut qu’être ravi, non ? » riait le créateur, submergé par une nuée de fans.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com