×
Publié le
4 févr. 2020
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Milan Fashion Week : la mode italienne affiche sa solidarité avec la Chine

Publié le
4 févr. 2020

"China, we are with you" (Chine, nous sommes avec vous). C’est avec ce slogan, que Milan va inaugurer sa prochaine Fashion Week féminine, programmée du 18 au 24 février. Alors que l’épidémie du coronavirus s’intensifie, la Chambre de la mode italienne a voulu témoigner de sa solidarité avec la Chine via une grande campagne, doublée d’un événement dédié et de multiples échanges vidéos, qui seront diffusés entre les deux pays durant toute la semaine.
 

La Semaine milanaise de février annonce 56 défilés - CNMI


"Nous avons pris la décision il y a une semaine, lorsque nous avons eu la perception du blocage qui s’instaurait autour de la Chine. Nous attendons habituellement un millier de visiteurs de ce pays lors de nos Fashion Weeks, entre acheteurs, journalistes et stylistes. Près de 80 % d’entre eux ne pourront pas venir à notre prochain rendez-vous. Seuls les chinois déjà en Europe seront là, soit quelques centaines à peine", a expliqué Carlo Capasa, le président de la Camera Nazionale della Moda Italiana (CNMI) lors d’une conférence ce mardi à Milan.
 
La Semaine milanaise dédiée au prêt-à-porter pour l'automne-hiver 2020/21 annonce 56 défilés, avec les retours notamment de Moncler, Ports 1961 et Philipp Plein, auxquels s’ajoutent les débuts sur les podiums féminins de Gilberto Calzolari et de Vìen. Elle sera inaugurée le soir du 18 février avec le lancement de cette campagne de solidarité en faveur de la Chine à l’occasion de l’ouverture du Fashion Hub Market, l’espace dédié aux créateurs émergents.

"Nous voulons réaliser un pont entre l’Italie et la Chine grâce à la technologie. L’idée est d’amener virtuellement les Chinois qui ne pourront être à Milan à vivre notre Fashion Week comme s’ils y étaient. Nous allons donner en particulier la possibilité à huit jeunes stylistes chinois de figurer dans notre Fashion Hub Market avec les silhouettes qu’ils nous auront envoyées et des discussions vidéos, où ils pourront présenter leur projet et nous parler de leur situation", indique encore Carlo Capasa.
 
Les huit marques émergentes, sélectionnées grâce au soutien du géant du retail chinois Chic Group via sa plateforme Sino-Italian Fashion Town, sont Xun Ruo, Leaf Xia, Han Wen, Pinhui Zhao, Emma Sweet, Zijue, Dot Minute et Shengyi Liu. Une marque chinoise active entre l’Europe et les Etats-Unis devrait par ailleurs défiler à cette occasion. Son nom sera dévoilé dans les prochains jours.
 
En revanche, certains designers chinois basés en Italie ou en Europe, qui défilaient à Milan, ne seront pas sur les podiums cette saison, car ils n’ont pas réussi à terminer leur collection en raison de problèmes de livraisons depuis la Chine. Parmi eux, les créatrices Angel Chen et Shuting Qiu.
 
La Camera della Moda s’engage par ailleurs, à travers cette campagne, à produire de nombreux contenus en chinois (défilés, interviews, images de backstage...) pour "raconter la Fashion Week et la faire vivre avec toutes ses émotions aux Chinois bloqués chez eux". Une équipe dédiée a été mise sur pied pour piloter le projet, qui prévoit aussi des interactions de la part du public chinois.
 
En attendant, la mode italienne se trouve déjà fortement pénalisée du point de vue économique par l’impact de l’épidémie du coronavirus. "Pour le premier semestre 2020, le chiffre d’affaires du secteur devrait essuyer une baisse de 1,8 %, en particulier entre janvier et mars, ce qui va mettre clairement en danger nos résultats annuels", a souligné Carlo Capasa.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com