×
5 787
Fashion Jobs
Publicités

Milan promet une Semaine masculine équilibrée et plus longue

Publié le
today 12 déc. 2019
Temps de lecture
access_time 3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

La Semaine de la mode masculine de Milan regagne du terrain. En recul depuis plusieurs saisons, pénalisée par la fuite de nombreuses marques vers d'autres formats ou destinations, la capitale lombarde a multiplié les efforts ces derniers mois pour convaincre certaines marques de réintégrer son calendrier. Gucci, qui faisait défiler sa ligne masculine pendant la Fashion Week féminine, tout comme N°21 et Salvatore Ferragamo ont répondu à son appel.


L'homme Gucci de l'été 2020 - © PixelFormula


En présentant le programme de la mode masculine, qui se tiendra du 10 au 14 janvier, Carlo Capasa, le président de la Camera nazionale della moda italiana (CNMI) s’est réjoui de ce succès : "Les marques font à nouveau défiler leur menswear avec des shows dédiés, renonçant aux défilés mixtes, car l'homme est un secteur en pleine croissance", souligne-t-il. À ces trois noms, il faut ajouter aussi Iceberg, qui revient à Milan après trois saisons à Londres, ainsi que les retours de Miaoran, après son absence des podiums la saison dernière, de Prada, après son défilé à Shanghai, et de MSGM qui avait choisi de célébrer son dixième anniversaire au Pitti Uomo.

La Fashion Week milanaise peut s’enorgueillir aussi d’avoir regagné une demi-journée. Alors qu'elle se terminait au lundi soir les saisons précédentes, elle s'achèvera le mardi 14 janvier à la mi-journée avec un poids lourd, à savoir Gucci, qui non contente de revenir, se positionne en clôture. Ce même mardi de clôture verra apparaître pour la première fois dans le programme masculin Marco De Vincenzo avec sa nouvelle ligne Homme.

Par ailleurs, grâce à un accord noué avec le British Fashion Council (BFC), Milan accueillera aussi la star montante de Londres, le créateur d'avant-garde Samuel Ross et son label A-Cold-Wall, qui défilera le lundi 13. Autre nouveau nom, celui de Han Kjøbenhavn, la marque de streetwear danoise, qui a tenté une percée à Paris ces deux dernières saisons en y défilant hors calendrier. Fondée en 2008 à Copenhague par Jannik Wikkelsø Davidsen, d’abord en tant que marque de lunettes étendue ensuite à l'habillement, elle met en avant son design scandinave.

Parmi les nouveaux entrants, la Camera annonce aussi l'Italien Fabio Quaranta, qui avait déjà défilé en 2013 à Milan dans le cadre du salon White. Connu pour son style sobre et confortable, le créateur valorise la qualité des matières et de la manufacture. À ses côtés, on pourra aussi découvrir sur les podiums milanais le label de streetwear haut de gamme Reshake, détenu par le géant chinois de l'habillement Mark Fairwhale. Née à Shanghai en 2013, la marque compte déjà plus de 130 boutiques en Chine et a défilé en février à Londres dans le cadre de la plateforme dédiée aux marques émergentes On|Off Presents.
 
Milan pourra compter par ailleurs sur quelques noms prestigieux également dans son calendrier des présentations, tels Stella McCartney et Alexander McQueen, ainsi que sur de grands événements tels que les 25 ans de DSquared2 ou les fêtes de Michael Kors, Brunello Cucinelli et GQ.

Mais la place milanaise se trouve néanmoins confrontée une fois de plus à une véritable hémorragie avec la défection de pas moins de onze noms, qui ne figurent plus dans le calendrier publié ce mardi, dont Versace, qui va faire défiler son homme pendant la femme ou encore Pal Zileri, privé de son directeur artistique, Rocco Iannone, passé chez Ferrari. 
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com