Milano Unica monte en gamme et s'offre un nouveau visage

Avec son déménagement dans les pavillons de Fieramilano Rho, la foire située aux portes de Milan, Milano Unica ouvre un nouveau chapitre. La XXIIIe édition du salon référence du textile italien, dédiée aux collections de tissus et d’accessoires pour la saison automne-hiver 2017-18, a inauguré mardi avec succès son transfert dans ses nouveaux locaux en dévoilant un aménagement profondément remanié.

Le nouveau visage de Milano Unica - Milano Unica ph Erdna
 
A première vue, le salon semble inchangé, affichant les mêmes signalétique et parois couleur rouille qui caractérisaient auparavant Ideabiella, l’espace réunissant les tisseurs piémontais du district de Biella, considéré depuis toujours comme le plus exclusif du salon et qui, à ce titre, était confiné dans un périmètre délimité et fermé.
 
Mais, en se promenant dans les allées, on découvre que tout le salon a adopté le même format d’Ideabiella, c’est-à-dire également « Shirt Avenue », partie dédié à la chemise, et  « Moda In », consacrée aux tissus de tendance avec ses sections « In Fabrics » pour la production textile et « In Accessories » pour les accessoires.
 
Seule différence, la couleur des stands qui varie d’une zone à l’autre. Autre grand changement, la suppression des barrières. L’on peut désormais accéder librement à Ideabiella et l’on circule, dans l'ensemble, de manière plus linéaire dans ce salon à l'aspect plus uniforme et compact.
 
« C’est simple, les différentes sections du salon se sont alignées sur Ideabiella. Nous avons enfin réussi à faire passer le concept d’excellence en encourageant tous les participants à élever le niveau de la manifestation », explique Pier Luigi Loro Piana, qui a longtemps présidé Ideabiella.
 
L'intervention du président Ercole Botto Poala lors de l'inauguration de Milano Unica - FashionNetwork.com (photo DM)

« Milano Unica est enfin devenu Milano Unica ! Soit une seule et unique manifestation unifiée dans son aménagement et son organisation », se félicite à son tour Massimo Mosiello, directeur général du salon.
 
« Il y a désormais une plus grande sélection à l’entrée. D’un autre côté, le service offert à nos entreprises s’est élevé avec, par exemple, le même restaurateur pour tous, le chef étoilé Vittorio », souligne-t-il.
 
De fait, si les tonalités chromatiques rappellent l’ancien salon, le décor a subi un rafraîchissement total avec des stands plus spacieux, confortables et mieux éclairés, bénéficiant de petites vitrines telles de véritables boutiques. On y respire une certaine élégance.
 
« La structure a fondamentalement changé. Avant, le salon se tenait sur deux niveaux. Il se déploie maintenant tout en longueur. Mais il y a beaucoup plus d’espace, que ce soit pour les stands ou pour l’Area Trend, la zone réservée aux tendances. Le salon a gagné aussi un espace central pour faire des défilés », note le directeur artistique de Milano Unica, Stefano Fadda.
 
« Pour cette édition renouvelée, j’ai noté l’arrivée de davantage de nouvelles entreprises et de grande dimension », poursuit-il.
 
Les entreprises de Milano Unica, comme ici Linea Mitiaro, peuvent se distinguergrâce à des vitrines - FashionNetwork (photo DM)

« C’est un nouveau commencement, où, pour la première fois, le salon parle un seul et même langage », conclut le tout nouveau président de la manifestation, Ercole Botto Poala.
 
« Viser l’excellence a un coût et nous avons pu engager d'importants investissements grâce au soutien du gouvernement », rappelle-t-il.

Les financements du ministère italien du Développement économique octroyés à Milano Unica ont quasiment doublé ces deux dernières années, passant de 3,5 millions d'euros à 6 millions pour la seule année 2015 et le début de 2016.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com

TextileSalons
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER