Mim : les syndicats appellent les salariés à la mobilisation

Les salariés de Mim ne sont pas résignés. Sous l'impulsion des syndicats CFDT et FO, ces derniers sont invités à participer à une action nationale le samedi 4 et le lundi 6 mars, date du verdict rendu par le tribunal de commerce de Bobigny concernant les offres de reprise


FO et la CFDT appellent les salariés de Mim à se mobiliser - Mim/Facebook

"Les magasins sont appelés à exprimer leur colère et leur abattement face à la disparition probable de l’enseigne Mim et la perte de leur emploi, lors d’une journée de solidarité et d’information pour notre clientèle", précise le syndicat FO. 

Ces deux journées de mobilisation se concrétiseront par l'extinction des vitrines sur lesquelles seront placardées des affiches "Je ne veux pas être licencié" et "Je suis Mim". La musique sera coupée et le personnel est incitée à se vêtir de noir. La direction de l’enseigne détenue par le hongkongais Main Asia a été informée de cette initiative.

Lors de l'audience finale, qui s'est tenue le 28 février, le tribunal de commerce de Bobigny a disqualifié l'offre globale de HTCI, et a demandé au second potentiel repreneur, Clementy, de prouver sa solidité financière, ce qu'il n'avait pas encore fait.

L'offre partielle restante, déposée par l'enseigne suisse Tally Weijl, serait alors privilégiée. Mais celle-ci ne prévoit la reprise que de 39 magasins sur 270, avec à la clé 1 078 licenciements. Une hécatombe que les employés souhaiteraient évidemment éviter. 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterMode - AccessoiresMode - ChaussuresDistribution
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER