×
Publicités

Mina Storm grandit vite et attire l'œil d'investisseurs

Publié le
today 24 juil. 2019
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Elle avait commencé comme une marque pour les adolescentes en 2015, Mina Storm s’est aujourd’hui fait une place sur le marché du sous-vêtement et a glané une audience bien plus large. La jeune fille, la jeune femme, et parfois même la maman se rejoignent aujourd’hui autour de ses collections, mais pas seulement. Des investisseurs viennent de participer à la première levée de fonds de la griffe de lingerie française.


Collection bain été 2020 - Mina Storm


Les fondatrices Samantha Montalban et Chloé Bernard peuvent ainsi désormais s’appuyer sur cet apport financier dont elles ne dévoilent pas le montant, ni même l’identité des investisseurs. Un seul s’est fait connaître, mais pas des moindres : Kima Ventures, le fonds d'amorçage fondé par Xavier Niel.
 
Avec ce nouveau soutien, Mina Storm peut entrevoir de nouveaux développements : la marque a amorcé pour la saison printemps-été 2020 son ouverture au canal wholesale, maximisant les contacts sur le salon Unique by Mode City début juillet, qu’il s’agisse de détaillants ou de grands magasins.

Une nouvelle façon de travailler pour la jeune griffe qui a donc dû anticiper la préparation des collections pour s'adapter aux exigences de la revente aux multimarques : « Nous avions peur de perdre en flexibilité en préparant nos collections beaucoup plus en amont, mais nous avons trouvé le bon fonctionnement, je crois : identifier les tendances de fond pour la collection principale, et garder de la souplesse en proposant en court terme des exclusivités sur notre site », explique l'une des cofondatrices, Chloé Bernard.

Autre challenge pour cette saison printemps-été 2020 : le lancement de la première véritable ligne de maillots de bain, après avoir lancé quelques pièces en test pour l’été 2019. Le ton de cette collection d'une quinzaine de modèles ? Comme pour la lingerie, un savant mix de confort et de mode avec des coloris forts ou des matières créatives tels des métallisés ou des velours. Mina Storm tient aujourd’hui à afficher des performances en matière de maintien, proposant désormais également des coupes pour les poitrines plus généreuses, jusqu'au 100 et au bonnet D.

La jeune marque a parcouru du chemin donc, de la brassière à un univers de marque complet, mais aussi d'une distribution web exclusive, via son propre site et des marketplaces, jusqu'à la revente physique, dont elle franchit le pas cette année.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com