Ministère de la Culture : 16 marques sélectionnées pour un coup de pouce

Quelques mois avant qu’Emmanuel Macron reçoive une délégation de créateurs à l’Elysée, le ministère de la Culture avait ouvert en janvier 2018 les inscriptions à son programme d’aide aux premières présentations des marques de mode basées en France. Doté de 300 000 euros à partager entre les heureux élus, ce fonds de subvention récompense à hauteur de 20 000 euros maximum les projets de jeunes griffes existant depuis deux à cinq ans. Pour la première sélection, ce sont seize marques qui ont été retenues sur la centaine de candidatures que le ministère de Françoise Nyssen déclare avoir reçue.


Collection printemps-été 2018 - Proêmes de Paris

Parmi les lauréats, des marques déjà identifiées dans le paysage mode français, comme la marque de prêt-à-porter Avoc, qui a renoncé aux deux prochaines Fashion Weeks pour plancher sur un projet alternatif à Aulnay-sous-Bois, ou encore la créatrice de bijoux Charlotte Chesnais, dont les pièces graphiques se vendent déjà dans plusieurs centaines de points de vente. A leurs côtés :  les vestiaires d'Aalto, Icosae, Coralie Marabelle, Jour/Né, Kenta Matsushige, Koché, Atelier Bartavelle, Marie Marot, Mazarine, Nïuku et Proêmes de Paris, mais les accessoires de Solovière, De Rigueur et D’Estrëe ont aussi été distingués.
 
Pour réussir à décrocher cette aide, les seize marques devaient, en plus de garantir son utilisation pour la présentation des collections ou la communication digitale, avoir déjà présenté au moins quatre collections. En plus de cette subvention, dont les griffes devront justifier l’utilisation via un bilan d’exécution, les lauréats bénéficieront d’un mentorat d’un an de la part des membres du comité d’expert qui les a récompensés.


Laura Do et Bastien Laurent, le duo créatif qui se cache derrière Avoc - Alexandre Guirkinger

Ce comité était présidé par Régine Hatchondo, directrice générale de la création artistique du ministère de la Culture, qui devrait quitté ses  fonctions prochainement. Il était composé le 16 mai dernier, pour les délibérations, de représentants de l'Andam, des Ateliers de Paris, de la Direction générale des entreprises, de la Fédération de la haute couture et de la mode, de la Fédération française du prêt à porter féminin, du programme IFM Label, de l’Institut du financement du cinéma et des industries culturelles (IFCIC), de l’Institut national des métiers d’art (INMA) et du magazine Runway.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterMode - DiversCréation
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER