Mirae : la nouvelle marque solaire de la créatrice Tara Jarmon

Solaire et joyeuse, voici les deux mots qui viennent à l’esprit lorsque l’on jette un œil à la nouvelle marque Mirae. Lancée par la créatrice Tara Jarmon, accompagnée de sa fille Camille, issue du marketing digital, et de l’une de ses anciennes stylistes Edith Cabane, cette griffe veut s’imposer dans les vestiaires des femmes.
 
Mirae est la nouvelle marque de la créatrice Tara Jarmon - Mirae

Pour y arriver, les trois entrepreneures misent sur une collection de 30 pièces, renouvelée tous les deux mois grâce à une capsule de 20 modèles. Pour la production, garantie 100 % européenne, Tara Jarmon et ses acolytes ont trié des usines sur le volet et mettent en avant sur le blog de Mirae leurs bons agissements pour l’environnement.
 
« Il est impossible aujourd’hui de ne pas avoir de politique écoresponsable. En étudiant celles que nous avons sélectionnées, nous nous sommes rendu compte qu’il y en a plein qui recyclent leur eau, qui fonctionnent en circuit fermé, avec de l’énergie renouvelable. Dans un souci de transparence, nous donnons sous chaque produit le nom de l’usine où il a été fabriqué, avec un lien sur le site Internet de celle-ci », explique Edith Cabane, en charge de la partie produit de la marque.
 
Afin d’asseoir leur engagement pour une mode durable, les créatrices de Mirae choisissent avec soin leurs fournisseurs, produisent leurs collections en petites quantités (entre 30 et 100 pièces) et utilisent même ce qu’elles appellent des « stocks orphelins » de tissus pour réaliser certains de leurs modèles (comprendre : des fins de stocks utilisés par d’autres marques destinés à être jetés).
 
« Il y a déjà trop de choix dans l’univers du prêt-à-porter pour rajouter une marque qui n’est pas soucieuse de l’environnement ou qui propose des collections gigantesques chaque saison », explique Tara Jarmon. « Avec Mirae, nous voulons confectionner des vêtements qui accompagnent les moments de la vie, les voyages avec notre famille, les événements avec nos amis, ce qui nous rend heureux. »
 
La première collection de Mirae - Mirae

Alors si le credo de Mirae est une mode colorée qui sent bon l’été, la marque, dont l’esthétique peut faire penser à celle de griffes comme Ganni ou Reformation, imagine des pièces imprimées de fleurs ou de pois et des coupes féminines (robes fendues ou tops asymétriques). Pour distribuer ses collections milieu de gamme (il faut compter 200 euros pour une robe), Mirae se repose sur son site Internet, mais aussi sur un pop-up store qui sera installé dans le Ier arrondissement parisien, rue d’Alger, les 11 et 12 avril, puis un second dans le IIIe, rue Charlot, du 20 au 22 avril.
 
D’ici quelques collections, la griffe espère aussi être en mesure d’organiser des « Swaps meetings » au cours desquels les amatrices de Mirae pourront se réunir et échanger leurs vêtements. Interrogée sur l’ouverture d’une éventuelle boutique, Tara Jarmon répond l’envisager, mais ne souhaite pas en ouvrir un nombre important. A des kilomètres de la marque à laquelle elle avait donné son nom, qu’elle a quittée en mars 2017 après 30 ans à sa tête et qui compte aujourd’hui plus de 70 boutiques dans le monde.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

LunettesBusiness
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER