×
6 507
Fashion Jobs
Publicités

Miroglio Fashion change de direction et améliore sa rentabilité

Traduit par
Sonia BROYART
Publié le
today 16 avr. 2019
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Lors de son assemblée générale du 9 avril dernier, l'entreprise piémontaise Miroglio Fashion a acté la nomination d’un nouveau conseil d'administration. La collaboration avec l'administrateur délégué (l'équivalent du directeur général en Italie, ndlr) Hans Hoegstedt prend fin d’un commun accord à l’occasion de l’arrivée à échéance de son mandat. C'est Gaetano Sallorenzo, un expert du secteur mode avec une solide expérience au niveau international, qui prend sa relève.


Gaetano Sallorenzo prend la direction générale de Miroglio Fashion - DR


Dans ses nouvelles fonctions, l'homme passé par les maisons Stuart Weitzman, Giorgio Armani ou encore Les Copains supervisera la transformation des structures actuelles vers des modèles d’affaires simplifiés et indépendants, en vue de mieux saisir les opportunités à l'international.

« L'objectif sera de poursuivre le parcours de relance de Miroglio Fashion et d'accompagner l’entreprise vers un modèle d’affaires plus compétitif et davantage focalisé sur les marques. Ma longue expérience acquise au niveau international pourra aider à doper la croissance sur les marchés étrangers. L’équipe que j’ai trouvée est forte et unie, et les chiffres en nette amélioration le montrent. Nous sommes sur la bonne voie et désormais notre tâche sera de faire encore mieux », a déclaré Gaetano Sallorenzo.

En sus du départ de Hans Hoegstedt , trois membres ont quitté le conseil d'administration de Miroglio Fashion : John Hooks (ex-Armani et Ralph Lauren), Giorgio Delpiano (Zegna, Tom Ford) et Franco Miroglio. Parmi les nouveaux arrivants, on compte notamment Alberto Grignolo, ex-COO de Ynap, et Alberto Racca, récemment nommé directeur stratégie et transformation du groupe Miroglio, avec à sa tête des marques comme Elena Mirò, Motivi et Fiorella Rubino.

Fondé à Alba en 1947, le groupe Miroglio opère dans le monde du textile-habillement par le biais de trois sociétés distinctes : Miroglio Fashion, avec douze enseignes d'habillement pour femme (parmi lesquelles Motivi, Elena Mirò et Fiorella Rubino), Miroglio Textile, la division textile, et M2Log, qui s’occupe des aspects liés au sourcing et à la logistique du groupe.

Pour l'exercice 2018, Miroglio Fashion, qui représente plus de 80 % du chiffre d’affaires du groupe, a terminé l’année sur un chiffre d'affaires de 500 millions d’euros, en ligne avec celui de l'année dernière à taux de change constant. L’Ebitda a quant à lui bondi de 5,8 millions d'euros en 2017 à 11,3 millions l'an dernier.

« Pour Miroglio Fashion, une nouvelle phase commence, dans le cadre d’un parcours (...)  qui s’est concentré dans un premier temps sur la refonte des structures d’organisation, puis sur le repositionnement des marques, et enfin sur une importante optimisation du réseau de vente directe. Ce parcours a conduit à des résultats positifs, dont nous sommes très satisfaits », a déclaré Elena Miroglio, présidente de Miroglio Fashion, dans une note diffusée le 15 avril.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com