×
Publicités

Miu Miu présente sa collection Croisière à Paris et ouvre la semaine haute couture

Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
today 1 juil. 2019
Temps de lecture
access_time 3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

À vos marques, prêts, partez ! La saison de la haute couture parisienne a débuté samedi soir sur un hippodrome avec la présentation de la collection croisière de Miu Miu, une proposition mode impeccable aux allures de performance artistique.


Miu Miu - Croisière 2020 - Paris - Photo: FashionNetwork.com/ Godfrey Deeny

 
L'événement était absolument parfait de bout en bout : de la collection jusqu'au casting des mannequins, en passant par le styling des silhouettes, la bande-son et, surtout peut-être, la mise en scène.
 
La soirée a commencé par un véritable steeple-chase autour d'un célèbre champ de course situé à l'extrémité sud du Bois de Boulogne. Un expert britannique des courses hippiques commentait élégamment l'évolution des chevaux sur la piste, au cours de cette première édition du trophée équestre orchestré par Miu Miu.

Compte tenu de la canicule, avec des températures dépassant les 30°C, les jockeys ont eu la sagesse de maintenir leurs chevaux au trot, avant que les instincts naturels ne prennent le dessus et qu'ils ne les lancent au galop à l'arrivée.

La course hippique, on le sait bien, est le sport de l'aristocratie par excellence - et le trophée Miu Miu ne dérogeait (presque) pas à la règle. La collection pouvait être perçue comme un commentaire ironique sur le renouveau actuel du style conservateur, vu partout, des couvertures de Vogue au style bourgeois - voire nouveau riche - de dizaines d'influenceurs, en passant par le retour en force d'une silhouette qu'on pensait oubliée depuis l'opulence des années 1980.
 
Les mannequins arpentaient un podium en bois construit par le célèbre Rem Koolhaas sur la tribune principale de l'hippodrome, de style Art déco. Le premier mannequin : un jockey vêtu d'une veste à carreaux doté d'épaules surdimensionnées, dignes d'un personnage de Dynastie, portée avec un short militaire kaki plein de fantaisie et des plateformes très 1970. Parmi ses poursuivants : d'énormes blouses en mousseline de soie à manches bouffantes, des blousons en cuir métallisé avec d'énormes manches raglan.
 

Miu Miu - Croisière 2020 - Paris - Photo: FashionNetwork.com/ Godfrey Deeny


« Le conservatisme et ma vision sur tout ce renouveau de la mode actuellement » : après le show, c'est ainsi que Miuccia Prada décrivait sa collection, en sirotant une coupe de champagne, assise sur les marches en béton de la tribune, tandis que des gicleurs géants arrosaient la piste desséchée.

Sur ses motifs imprimés, des charrettes et des calèches, des chevaux et des étalons. Dans ce défilé au stylisme parfait - pour lequel on devra remercier Katie Grand -, la plupart des mannequins étaient coiffés de couvre-chefs mémorables : gavroches des années 1930, casquettes de motard à la Marlon Brando, bombes de jockey et visières de golfeurs surmontées de cloches décalées. 

À la fin du défilé, avec le titre « Wild Horses » des Rolling Stones en fond sonore et la canicule s'apaisant enfin dans la capitale française, les mannequins sont retournés vers les tribunes où un « Miu Miu Jockey Club » avait été aménagé pour l'occasion - des tables croulant sous le caviar Petrossian, les huîtres et le pata negra. Et même si l'événement était organisé pour une collection Croisière, on sentait bien que Paris avait entamé avec style une nouvelle saison de haute couture.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com