Mode en France : une contribution de 68,9 milliards d'euros au PIB

Le secteur de la mode a coutume de mettre en avant sa force : un poids dans le PIB français supérieur à ceux des industries automobile et aéronautique. Lors du dernier Forum de la mode, l'Institut français de la mode (IFM), dirigé par Dominique Jacomet, a introduit l'analyse des chiffres Insee 2016 réalisée par ses équipes en collaboration avec celles du cabinet Quadrat Etudes.


Le périmètre direct de la mode en France, les filiales étrangères ne sont pas comptabilisées - IFM

Le patron de l'IFM a souligné que le chiffre d'affaires direct était de 154 milliards d'euros, avec les activités de la fabrication jusqu'à la vente au détail. Détail majeur : ce chiffre n'implique pas les filiales basées à l'étranger. Le chiffre d'affaires à l'export représente 35,7 milliards d'euros. La valeur ajoutée était au final de 37,5 milliards d'euros (12,9 milliards pour l'industrie et 24,6 milliards pour la distribution) en 2016, soit 1,7 % du PIB français, contre 1,5 % pour l'automobile et 0,7 % pour l'aéronautique.

Si l'on entre dans le détail du chiffre d'affaires direct de la mode, le textile-habillement représentait 66,3 milliards, les parfums 46,4, le trio cuir-chaussures-maroquinerie 21,2 milliards, l'optique 8,7, l'horlogerie bijouterie 7,3 et enfin les services connexes pesaient 4,2 milliards. La ventilation était à 49 % de vente en détail, 26 % de fabrication, 22 % de vente en gros et 3 % de services connexes. A noter qu'entre 2015 et 2016, le secteur avait gagné près de trois milliards, notamment grâce à la montée en puissance des parfums et la catégorie chaussures-cuir-maroquinerie.


La ventilation du chiffre d'affaires direct de la filière en 2016 - IFM

Mais ce qui est particulièrement remarquable dans ces chiffres, ce sont les analyses des effets indirects, c'est-à-dire la valeur ajoutée par les consommations intermédiaires de la filière, et des effets induits, soit les dépenses des 616 552 emplois enregistrés dans le secteur en 2016.


La mode affiche contribue à 3,1 % du PIB français avec les effets directs, les effets induits et les effets indirects du secteur en 2016 - IFM

Au total, le poids de la mode au niveau France est donc de 68,9 milliards d'euros, soit 3,1 % du PIB, et concerne environ un million d'emplois. Les effets indirects, avec le recours aux services de soutien aux entreprises mais à ceux des exports juridiques, comptables ou architecte, les contrats avec les sociétés de transport et logistiques, les relations avec les spécialistes de l'immobilier ou encore les commandes à l'industrie chimique, représentent pas moins de 21,2 milliards d'euros. Les effets induits sont chiffrés à 10,2 milliards d'euros en valeur ajoutée.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - DiversLuxe - DiversBeauté - DiversIndustrieBusiness
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER