×
6 640
Fashion Jobs
Publicités
Publié le
22 juin 2022
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Mode enfantine: les enseignes rééquilibrent la part de leurs assortiments filles et garçons

Publié le
22 juin 2022

En 2022 le marché mondial de la mode enfantine devrait atteindre les 263 milliards de dollars et enregistré une croissance annuelle de 3% sur les quatre prochaines années. Des perspectives réjouissantes qui poussent les enseignes de la fast-fashion a donné plus de poids à l’enfant dans leurs assortiments.


Le poids de l'offre enfant continue d'augmenter dans l'assortiment des enseignes - Shutterstock


En effet, selon Retviews by Lectra, qui analyse l'évolution de l'offre des marques de mode sur leurs sites marchands, entre 2021 et 2022 la part des collections enfants dans l’assortiment global des enseignes de la fast-fashion est passée de 35% à 40%. Chez Zara, l’enseigne de mode du groupe espagnol Inditex, l’offre enfant pesait ainsi 35% en 2021 contre 45% sur les premiers mois de 2022. Même constat chez le japonais Uniqlo, propriété de Fast-Retailing, qui fait passer l’offre enfant de 24% en 2021 à 26% en 2022.

Les enseignes, qui avec leur mode enfant visent principalement la génération Alpha, celle née après 2010 qui aura donc 20 ans en 2030, revoit également la structure de leur offre en donnant plus de poids à l’assortiment garçons. Car jusqu’à alors, l’offre réservée aux fillettes était plus dense. Un changement qui s’inscrit dans une dynamique d’inclusion où l’offre unisexe grandit également.


Evolution de l'équilibre de l'offre fille et garçon de 3 à 15 ans dans l'assortiment des enseignes - Retviews


Ainsi, alors qu’en 2021 20% de l’assortiment total de Zara était consacré aux fillettes de 3 à 15 ans, et moins de 15% aux garçons du même âge, en 2022 la part fille/garçon s’est équilibrée pour atteindre 17% chacun.

Le phénomène est encore plus prégnant chez un autre espagnol, Mango. En effet en 2021 plus de 25% de son l’assortiment total était consacré à la fille contre moins de 15% pour les garçons. Un an plus tard, la part est désormais de 18% pour les filles et de 17% pour les garçons.

Autre constatation, à l’unisson avec le marché de l’adulte le prix moyen des pièces enfant a augmenté sur le premier trimestre de 2022. Chez l’américain Gap, la hausse atteint 7% par rapport au premier trimestre de 2021 avec un prix moyen de 30 euros. Sur la période, chez Uniqlo, les prix ont même bondi de 14% avec un prix moyen de 17 euros. La hausse des prix chez Zara et Mango est respectivement de 9 et 5%.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com