×
6 683
Fashion Jobs
CONFIDENTIEL
Responsable Développement Produit PAP
CDI · PARIS
FROM FUTURE
Directeur Régional (H/F)
CDI · BOULOGNE-BILLANCOURT
MAISON FRANCIS KURKDJIAN
Chef de Projet Core Fragrances H/F
CDI · PARIS
GROUPE CHANTELLE LINGERIE
Contrôleur(se) de Gestion Industriel et Logistique H/F
CDI · CACHAN
KIABI
Leader Region Sud-Ouest (H/F) - CDI
CDI · MÉRIGNAC
BLEU LIBELLULE
Coordinateur Formation Digitale
CDI · MONTPELLIER
KIABI
Leader Region Rhône (H/F) - CDI
CDI · BEYNOST
DIRAMODE PIMKIE
Responsable Animation Commerciale et E-Merchandising H/F
CDI · VILLENEUVE-D'ASCQ
DIRAMODE PIMKIE
Responsable Animation Commerciale et E-Merchandising H/F
CDI · VILLENEUVE-D'ASCQ
YVES SAINT LAURENT SAS
Saint Laurent Chef de Projet Moa Client H/F
CDI · PARIS
CONFIDENTIEL
Area Manager
CDI · MILAN
PLACE DES TENDANCES
Responsable Ressources Humaines Vélizy H/F
CDI · VÉLIZY-VILLACOUBLAY
CELIO
Product Planner / Contrôleur de Gestion Achat H/F
CDI · SAINT-OUEN
BALMAIN
Coordinateur.Rice Prestataire Logistique H/F
CDI · FERRIÈRES-EN-BRIE
VILEBREQUIN
un(e) Contrôleur(Euse) de Gestion Junior
CDI · PLAN-LES-OUATES
BRAND SISTERS
Controleur/se de Gestion
CDI · PARIS
ESPRIT FRANCE
Responsable Regional Franchise - Nord H/F
CDI · ARRONDISSEMENT DE STRASBOURG
CCLD RECRUTEMENT
Regional Key Account Manager H/F
CDI · SAINT-OUEN
CCLD RECRUTEMENT
Commercial Itinérant Volant Secteur Sud Ouest H/F
CDI · BORDEAUX
JULES
Contrôleur de Gestion Réseau (H/F)
CDI · ROUBAIX
ESPRIT FRANCE
Responsable Service Généraux - Facility Manager
CDI · BOULOGNE-BILLANCOURT
ESPRIT FRANCE
Responsable Regional Franchise - Nord H/F
CDI · LILLE
Publicités
Publié le
27 janv. 2022
Temps de lecture
6 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Mode homme: dix tendances pour l'hiver 2022/23 repérées sur les podiums

Publié le
27 janv. 2022

Alors que la pandémie ne semble plus en finir, les couturiers ont redoublé d’efforts pour offrir à l’homme une garde-robe pour l’automne-hiver 2022/23 versatile, à la fois sophistiquée et décontractée, mais profondément renouvelée, comme l’illustre le marathon des défilés masculins qui, de Milan à Paris, s’est achevé dimanche 23 janvier. Le style cocooning période confinement est définitivement oublié avec un retour marqué à une vraie envie de mode. Mais l’évolution se fait en douceur avec des collections équilibrées via une nouvelle élégance urbaine confortable, où la silhouette est redéfinie par des proportions, coupes et textures innovantes, tandis que l’accent est mis sur les vêtements d’extérieur, nouvelles pièces phares du vestiaire masculin.


Louis Vuitton, automne-hiver 2022/23 - © PixelFormula


1- Le costume revisité

Exit survêtements et pyjamas! L’hiver prochain, le costume reprend ses droits. Il est retravaillé avec précision et décliné dans toutes sortes de matières (soie, velours, denim, tweed, flanelle, laine et même dans un cuir moutarde chez Bianca Saunders). On assiste au retour du blazer croisé dans différents modèles. 

La veste s’allonge, tout comme les manches, et prend du volume, notamment au niveau des épaules. Elle est cintrée, souvent "carrurée" avec des épaules imposantes, ou bien totalement déstructurée ou prenant une nouvelle forme arrondie. Le pantalon aussi fait l’objet de constructions inventives dans la fermeture, les plis, les pinces, ainsi que dans la forme, par exemple avec des jambes arquées.


Jordanluca, automne-hiver 2022/23 - © PixelFormula


2- Le tailleur jupe 

La robe-tunique et la maxi jupe, vues et revues depuis quelques saisons dans les collections masculines, ne sont plus un tabou. Tout comme le bijou, désormais indispensable à tout homme dans son look quotidien. Dans ce long chemin vers une totale indifférenciation des genres, ne manquaient plus que la robe de mariée et le tailleur jupe. Le pas a été franchi cette saison.

La première est apparue dans la dernière collection de Virgil Abloh pour Louis Vuitton, tandis que le tailleur a été proposé par quelques maisons audacieuses. Dolce & Gabbana avec un classique tailleur pied de poule, Moschino avec blazer et minijupe plissée turquoise, JordanLuca via un tailleur en laine jaune d’or composé d’une longue veste croisée et d’un kilt. De leur côté, EgonLab et Miguel Vieira varient sur le thème en ajoutant à leur costume classique une jupe plissée taillée dans le même tissu, qui se superpose au pantalon.


Dior Men, automne-hiver 2022/23 - © PixelFormula

 
3- Le jogging dédouané 

C’est le nouveau pantalon par excellence. Il abandonne son strict registre confortable (conçu pour s’avachir dans son salon) pour se muter en pièce ultra-chic et incontournable de la garde-robe, à porter en costume sous une veste. Pratique avec son cordon de serrage, il acquiert un nouveau statut en particulier lorsqu’il est proposé droit avec son pli sur le devant. Qu’il soit dégoulinant, fuselé ou resserré à la cheville, le jogging se prête à mille interprétations. Tailladé chez Sankuanz, tirebouchonné chez Y/Project. Très classe en maille ocre chez Rhude ou dans un sublime cachemire chez Brioni.


Dolce & Gabbana, automne-hiver 2022/23 - © PixelFormula

 
4- Yéti 

Alors que la fourrure est peu à peu bannie de toutes les maisons, elle n’a jamais été aussi présente sur les podiums, fabriquée dans de nouvelles matières. On la trouve notamment dans de grands cols et revers fourrés ou en manchons à mi-bras. Le manteau, surtout la veste à longs poils, souvent teinte dans des couleurs pop (bleu ciel chez Dries Van Noten), se doit de figurer dans le dressing de l’hiver prochain. Naturellement avec les bottes fourrées assorties, pour un parfait look de yéti.


Loewe, automne-hiver 2022/23 - © PixelFormula


5- La veste en shearling

L’outerwear est au centre de toutes les attentions. Aux côtés de la veste en fourrure, d’autres traditionnels vêtements d’extérieur se révèlent être les vraies pièces fortes du vestiaire postpandémie. A l’instar du blouson d’aviateur, autre incontournable proposé à toutes les sauces, de la doudoune extra-large et colorée, de la parka trois quarts… Et surtout de la veste en mouton retourné ou en laine bouclée que l’on retrouve partout, volontiers revisitée comme chez Y/Project, qui la décompose, ou totalement transformée par Jonathan Anderson, chez Loewe ou dans sa propre collection, tandis que chez Hermès la doublure à poils se colore de bleu.
 

DSquared2, automne-hiver 2022/23 - © PixelFormula

 
6- Le plaid

La notion de protection perdure. Elle se révèle en particulier à travers les superpositions de vêtements et vestes à multi-cols, mais aussi via l’hybridation des tissus, et notamment des plaids-étoles qui se greffent aux habits. La couverture sort de la chambre à coucher pour s’inviter en plein air.

A rayures ou avec ses carreaux tartans reconnaissables, elle se transforme en tunique à traîne chez Rick Owens, en cape-poncho multi-strates chez Dsquared2 ou White Mountaineering. Le plaid à franges se transforme en manteau à capuche chez Kenzo, tandis que Bluemarble utilise des couvertures classiques à bord en satin pour confectionner ses manteaux.


Rains, automne-hiver 2022/23 - © PixelFormula


7- Le duvet matelassé

Le duvet matelassé a encore le vent en poupe et se propage dans toute la garde-robe de l’hiver prochain, au-delà de la classique doudoune ou manteau. On le retrouve dans les capuches-cagoules et d’énormes écharpes aux allures de couvertures, voire de sacs de couchage, où corps, cou et tête sont happés (Justin Gall, Hed Mayner, Y/Project, Rains, Dsquared2).

Dans de nombreux gilets façon gilets de sauvetage ou gilets pare-balles, ils s’apparentent à des cuirasses futuristes (Rick Owens, A-Cold-Wall). Sans oublier, les pantalons volumineux façon Bibendum pour aller skier (Dolce & Gabbana, EgonLab, Spyder), la tendance sports d’hiver séduisant plus d’un styliste.


Walter Van Beirendonck, automne-hiver 2022/23 - © PixelFormula

 
8-  La cagoule

Le masque anti-Covid a laissé des traces et sera encore longtemps présent dans les esprits. Cela se traduit sur les podiums par des visages systématiquement cachés, notamment via la cagoule, en passe de devenir le "it accessoire" de l’hiver prochain. Paul Smith la décline en laine dans ses typiques fines rayures, Sulvam dans un tissu pied de poule. Elle est en forme de cœur chez Loewe, assortie aux costumes chez Louis Vuitton ou décorée du célèbre monogramme de la maison. En version passe-montagne en lycra ou cagoule de pilote, elle permet de se faire un look de méchant lorsqu’elle est zippée, juste avec deux fentes pour les yeux (Sankuanz, Rick Owens, Walter Van Beirendonck).  

De manière générale, le chapeau devient la pièce essentielle pour définir la nouvelle silhouette masculine. Que ce soit un béret, un bonnet péruvien, un chapeau en feutre, de cow-boy ou autre, il est omniprésent.


GmbH, automne-hiver 2022/23 - © PixelFormula


9- La cuissarde

L’homme s’empare également cette saison d’un autre symbole de la féminité, se réappropriant un accessoire qui dans un passé lointain appartenait au vestiaire masculin: la cuissarde. GmbH décline des cuissardes très hautes dans différents cuirs. Chez Rick Owens, elles sont surmontées de plateformes. Sean Suen les imagine en bottes de sept lieues noires. On retrouve des bottes hautes chez Acne Studios et Louis Vuitton, tandis que chez Moschino, elles prennent la forme de guêtres colorées en cuir amovibles remontant jusqu’à la cuisse.


Wales Bonner, , automne-hiver 2022/23 - © PixelFormula


10- La chaussure à bride

Les couturiers se sont particulièrement illustrés cette saison dans la création de chaussures originales, comme les sabots en feutre gris brodés de Dior réalisés avec Birkenstock, qui ne manqueront pas de faire fureur. Mais aussi en explorant la chaussure à bribe, inspirée du classique modèle féminin Mary Jane, qui pourrait bien se faire une place dans le vestiaire masculin. Fendi en propose une version luxueuse équipant la bride d’une montre. Grace Wales Bonner opte pour un modèle plus sportif avec une sangle large. Hed Mayner la décline en ballerine plate.
 
 
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com