×
Par
AFP
Publié le
16 janv. 2011
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Mode homme: Franck Boclet, le Français qui crée "du beau mais moderne"

Par
AFP
Publié le
16 janv. 2011

MILAN, 16 jan 2011 (AFP) - "Un homme qui veut du beau mais moderne": c'est la cible de Franck Boclet, un couturier français qui a décidé de lancer sa propre ligne et a présenté son premier défilé dimanche à Milan dans le cadre des collections de prêt-à-porter automne-hiver 2011-2012.

"C'est mon premier vrai défilé", se réjouit dans un entretien avec l'AFP ce Parisien de 49 ans, qui a présenté une première collection en juin à Paris, où il a été repéré par les Italiens.

Du coup, ils l'ont invité à Milan, en lui offrant un espace de 400 m2 "décoré comme je voulais", soit un beau cadeau représentant un budget de 50 à 70.000 euros, à charge pour lui de suivre: "Pour un défilé il faut produire 150 pièces de plus, sinon pas de défilé", explique-t-il.

Franck Boclet, qui a fait ses classes chez Francesco Smalto (1989-2007) et Emanuel Ungaro (2007-2010), vend déjà en Italie, en Russie et dans les pays de l'Est, aux Etats-Unis, au Japon et en Corée et bien sûr à Paris, où il a signé un accord d'exclusivité avec les boutiques L'Eclaireur.

Avant d'ajouter avec un regard malicieux derrière ses grosses lunettes: "Ce qui est le plus difficile, c'est de vendre en Italie quand on n'est pas Italien".

Pourquoi avoir décidé de lancer sa propre marque? "Des clients m'y incitaient et les industriels italiens avec lesquels je travaillais m'ont dit qu'ils me suivraient", répond-il.

"J'ai fait un choix, je vais avoir bientôt 50 ans, c'était le bon moment. Je crois que j'avais besoin de prendre un risque", ajoute-t-il. "Avant, je devais créer tout en respectant l'ADN de la maison pour laquelle je travaillais, maintenant je fais ce que je veux!"

Le style Franck Boclet c'est "quelque chose de très haut de gamme, mais avec une touche, une patte très mode". "Moi, j'adore le côté caméléon (...) Dans ma collection, il y a tous les classiques mais une petite pointe qui les rend modernes", dit-il en montrant une série de vestes multiformes.

Boutonnières cousues à la main, structure de métal intégrée qui permet d'obtenir un aspect froissé... Le styliste injecte dans ses créations toute son expérience acquise dans les grandes maisons.

Sa devise: "Fini les étiquettes où l'homme s'enferme dans un style, car le vrai style est d'échapper à tous les styles".

Il se met ainsi au service "des hommes de 30-40 ans qui souhaitent une veste de qualité mais qui ne fasse pas +papa+". "C'est le pari que j'ai fait: mêler mon expérience de tailleur avec mon côté rock", résume-t-il. Côté prix, "pour une veste, ça va de 500 à 1.500 euros".

Côté matières, les tissus sont à 80% italiens, 10% Japon-Corée, et une petite touche d'Angleterre. Et sa collection est à 100% Made in Italy.

Franck Boclet voit son défilé milanais comme une "belle opportunité", car "même si Paris a beaucoup remonté ces dix dernières années, quand il y a cent acheteurs homme qui viennent à Milan, sur ces 100, il y en a 60 qui vont à Paris!"Par Gildas LE ROUX

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.