×
Publié le
4 févr. 2021
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Mode Homme: la fédération propose des coups de pouce à la digitalisation

Publié le
4 févr. 2021

La digitalisation des sociétés de mode françaises reste un enjeu majeur pour l'année 2021. L'an dernier, soutenu par le défi, Promas, l'organisme de promotion des entreprises du vêtement masculin, proposait un soutien de 1.500 euros aux entreprises du secteur.


Shutterstock



Pour la nouvelle année, l'aide a été revue à la hausse. Les marques qui auront vu leur projet validé par un comité, auront un support à hauteur de 2.000 euros pour l'initier. "Elles permettront par exemple la consultation d’un expert pour analyse et recommandations pour optimiser les plateformes B to B et B to C, ou encore améliorer la visibilité sur les réseaux sociaux, ou enfin assurer son abonnement à une Market Place BtoB", précise la fédération dans un communiqué. Celle-ci glisse au passage avoir mis en place un accord avec la plateforme View pour un accès gratuit durant un an pour les marques. Quarante-cinq marques françaises auraient rejoint la plateforme, soit un tiers de la proposition.

Une autre aide de 1.500 euros a été mise en place pour accélérer la transformation RSE des entreprises et la mise en place d'une réelle stratégie en la matière. Celle-ci appuie donc les initiatives de définition du plan d’action, mais aussi la formation du dirigeant et des collaborateurs.

Côté présence à l'international, même s'il est complexe d'affirmer sa présence sur d'autres marchés avec les limitations de déplacements et de voyages dans les différents pays, Promas maintient ses aides pour les différents salons internationaux, ainsi que pour les marques de moins de huit ans sur les salons Welcome, View et Man. En revanche, en association avec la Fédération du prêt-à-porter féminin, l'organisme initie trois projets avec un regard sur l'Asie.
Le showroom virtuel Asie (Chine, Japon et Corée) va faire la promotion de vingt marques émergentes françaises du 15 au 30 mars prochain.

Dans le même temps, les marques françaises plus établies peuvent prendre ou garder contact avec le marché japonais via l'évènement phygital organisé à Tokyo du 16 au 18 mars. Enfin, les deux fédérations mènent un projet de plus long terme pour les marques produisant en France. La volonté est d'emmener des labels à la rencontre des clients chinois, à Shanghai, japonais à Tokyo et sud-coréen à Séoul. Des pop-ups seront ainsi mis sur pied en 2022. Les marques peuvent donc préparer leur proposition.

 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com