×
Publié le
27 juin 2017
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Mode masculine à Paris : les tendances pour l’été 2018

Publié le
27 juin 2017

Tendance de fond, l’inspiration sportswear était partout cette saison, le cas chez Dior notamment où Kris Van Assche donnait à l’esprit tailoring un twist sport évident. Pur symbole sportswear, le survêtement aux inspirations 1980 regagne des galons et du style chez Valentino, sur les jumelles lookées 1980 d’Enfants Riches Déprimés qui célébrait son premier défilé à Paris comme sur quelques silhouettes de Lanvin, le sportswear vintage retrouvant lui de l’allure chez le jeune collectif GmbH via les parkas d’Helly Hansen.


Dior


Autre thématique récurrente, celle marquée par une liberté donnée aux volumes. Hymne aux proportions libres pour ce printemps-été 2018, inspirées à la fois du vestiaire « costard de papa », généralement surdimensionné comme chez Balenciaga et Dries Van Noten, Y/Project se démarquant avec une série de silhouettes à la légèreté subtile et aux proportions toutes entièrement doublées. Du contraste de volumes aussi avec des ensembles vestes et top boxy mariés à des pantalons fluides chez Lanvin, fluidité aux dimensions infinies chez Rick Owens ou Acné Studio.

Largement utilisés sur les défilés : les messages et lettrages. Des slogans mystiques de Sacai  aux kanjis – les caractères japonais - de Rynshu, des paroles de chansons d’Etudes Studio – référence aux titres de Taxi Girl « Cherchez le garçon » -, aux logos affichés par les maisons – White Moutaineering ou Balenciaga parmi les plus beaux spécimens – jusqu’à l’hommage rendu par Kris Van Assche chez Dior au savoir-faire de ses ateliers à travers quelques étiquettes redimensionnées et cousues sur les manches, l’envie d’afficher idées et identité était de mise.

Hymne à la jeunesse aussi cette année où, outre les nombreuses écoles utilisées comme lieu de défilé (le lycée Henri IV pour Officine Générale, la cour du lycée Camille Sée pour Kenzo ou encore l’école de médecine pour Henrik Vibskov et Andrea Crews), les inspirations « school et sportswear », voire quasi nerdy des collections animèrent les défilés, flagrant dans les silhouettes d’Andrea Crews ou dans les accessoires sacs banane flashy d’Angus Chiang.


Louis Vuitton


Côté accessoire encore, les sandales et chaussettes étaient stars cette saison, une manière de rendre accessible le luxe, visible à travers les modèles de chaussettes à rayures repérés chez Y3 ou Thom Browne, chaussettes associées aux sandales chez Louis Vuitton ou Berluti, ou pieds nus mis en beauté sur quelques paires de sandales en cuir chez Hermès ou Lemaire. Bref, les pieds des hommes étaient chouchoutés cette année.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com