×
Publicités
Par
AFP
Publié le
19 janv. 2012
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Mode masculine: Début des défilés à Paris avec de jeunes créateurs et Mugler

Par
AFP
Publié le
19 janv. 2012

AFP - La marque Mugler a ouvert mercredi soir le bal des défilés de mode masculine pour l'hiver prochain, ses mannequins gominés marquant une pause devant un rideau pailleté avant d'offrir un volume à leurs impressionnantes capes, réchauffant des vestes aux épaules de surhomme.

Pour cette troisième collection de Romain Kremer, sous la houlette du Nippo-Italien Nicola Formichetti, plus connu comme styliste de Lady Gaga, le vestiaire, toujours rock, s'assagit avec une référence classique à l'uniforme militaire.


Thierry Mugler automne-hiver 2012/2013 (photo Pixel Formula)

"C'est cette silhouette exagérée, héroïque, hyper masculine et formelle qui nous a intéressés et comment celle-ci transforme les hommes", explique Nicola Formichetti, rappelant que c'est aussi l'univers du fondateur de la marque Thierry Mugler.

L'épaule de ces hommes hyper virils est arrondie, jamais rembourrée, offrant une ampleur flatteuse à la carrure. Beaucoup de faux noirs dans cette collection axée sur le soir, où le cuir est travaillé pour avoir l'air quasiment faux et les matières naturelles plastifiées pour jouer le contraste des textures.

Apparait la figure du forgeron sexy, torse nu sous son tablier, qui se décline ensuite sous un costume, dépassant comme une jupe devant le pantalon.
Dans l'après-midi, Yohan Serfaty, présent pour la première fois dans le calendrier, a présenté sa ligne Y. Project centrée sur le cuir et de belles peaux retournées.

Trois cabines sur scène permettaient de voir, en ombre chinoise, les mannequins se dévêtir et s'habiller à toute vitesse. Les pantalons sont coupés à mi-mollet, faisant la jonction avec la botte en-dessous. Les cous sont protégés du froid polaire par des cols en peau zippés et des manteaux chauds.

Le Japonais Arashi Yanagawa, qui a baptisé sa marque "John Lawrence Sullivan" en hommage à ce grand boxeur américain du XIXème siècle, a joué les couleurs vives, notamment toute une gamme de verts joyeux, de violet et d'or, sur de larges pantalons et vestes ceintrées. Eclectique, il a aussi présenté grands carreaux, pied-de-poule et pantalons en soie façon pyjama restructuré.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.