×
Publicités
Par
AFP
Publié le
31 janv. 2007
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Mode masculine : matières, superpositions, mélanges

Par
AFP
Publié le
31 janv. 2007

PARIS, 31 jan 2007 (AFP) - Le vestiaire masculin de l'hiver prochain se décline en matières luxueuses ou techniques et s'affranchit de l'élégance classique, avec des jeux de superpositions et des mélanges de styles pour une allure au chic assoupli et plus personnel.


Une création Bernhard Wilhelm à Paris lors des collections de prêt-à-porter masculin automne-hiver 2007-2008, le 30 janvier 2007 - Photo : Martin Bureau/AFP

Les collections ont privilégié les belles matières. Le cachemire, les cuirs, très souples ou au contraire épais comme des carapaces (John Galliano), les flanelles, les velours de soie ont régné en maître, et pas seulement dans les grandes maisons.

Ces matières luxueuses se sont échappées du vestiaire classique pour se prêter à de nouvelles interprétations. Véronique Nichanian pour Hermès teint ainsi le crocodile en bleu grisé pour un blouson, Stefano Pilati dessine pour Yves Saint Laurent des pantalons de flanelle grise à la fourche très basse qui leur donne une allure "baggy", Marc Jacobs conçoit une cape en buffle repliable pour les citadins nomades de Vuitton.

D'autres créateurs ont au contraire mis l'accent sur des tissus plus techniques et développent une élégance futuriste, comme Raf Simons, avec ses silhouettes qui semblent coupées au laser, ou Thomas Engelhart pour Thierry Mugler avec ses combinaisons moulantes d'aviateur urbain.

Les jambes sont souvent fuselées dans des pantalons étroits, voire des espèces de caleçons longs comme chez Jean Paul Gaultier. Le mollet est fréquemment galbé ou carrément apparent comme chez Bernhard Willhelm, qui propose des sortes de knickers entravés. En version plus classique, le pantalon est coupé court, laissant apparaître la cheville (Dries Van Noten, Paul Smith).


Présentation en janvier Collection Dior de prêt-à-porter masculin automne-hiver 2007-2208 à Paris.
Photo : Martin Bureau/AFP

L'influence sportswear reste très présente et conduit les créateurs à associer des éléments d'inspiration sportive à des pièces plus classiques.

Chez Lanvin, Lucas Ossendrijver admet s'être inspiré du jogging pour sa collection qui multiplie les pantalons à bandes verticales ou resserrés par des côtes sur la cheville. Yves Saint Laurent propose de gros cols roulés/capuches.

Les baskets se portent avec des costumes, les blousons et sweats à capuches sont nombreux.

L'homme est invité à superposer les pièces, comme toujours chez Ann Demeulemeester qui superpose même les pantalons, mais aussi chez Dior. Hedi Slimane, inspiré par "un souvenir d'adolescence, une période new wave" des années 80, rompt avec ses silhouettes étriquées pour une élégance en sarouel et superpositions de pulls, vestes, manteaux, blousons.

Les styles se mélangent. Chez le Japonais Kiminori Morishita ou chez Kris Van Assche, où l'homme se veut un rugueux au coeur tendre en gilet de costume sur chemise rustique, chemises brodées de papillons ou d'étoiles.


Une création Jean Paul Gaultier est présentée à Paris lors des collections de prêt-à-porter masculin automne-hiver 2007-2008 - Photo : Martin Bureau/AFP

Les vestiaires masculins sont plus que jamais susceptibles de séduire l'autre sexe. Chez Gaultier bien sûr, qui présentait sa ligne Gaultier 2, destinée aussi bien aux femmes qu'aux hommes, mais aussi chez Dior ou Dries Van Noten qui a lui-même souligné qu'"on peut facilement mélanger des éléments masculins et des éléments féminins" dans sa collection.

La plupart des créateurs ont opté pour des couleurs sobres et sourdes, explorant toutes les nuances du noir, gris, beige. Silhouettes noires chez Givenchy, sombres chez Galliano. Mais Jean Paul Gaultier a ébloui avec toute une palette de roux, rouilles, bruns orangés assortis aux brushings des mannequins, Yohji Yamamoto a fait sensation avec des redingotes et manteaux coquelicot. Chez Vuitton, les chaussures aiment les notes fluo, chez Lanvin, les baskets violet métallisé s'assortissent aux cravates et chemises.

Par Dominique SCHROEDER

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.